Dream-Storming :: Satakore :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD :: #SEGA Chat ::

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test :: Saturn :: Batsugun



Cover de Batsugun [ octets]
Platform Saturn
Year 1996
Genre Shoot Them Up!
Players 1-2
Developer Toaplan
Publisher Banpresto
Associated game(s) Truxton 
V V 
Toaplan est un développeur assez bien représenté sur Mega Drive. Jugez par vous même : V-V, Tatsujin, Zero Wing, Slap Fight...bref, des jeux qui ne font pas trop fuir les amateurs de Shmups, en général. Figurez vous que cette fine équipe eut la bonne idée de révolutionner le genre en 1993. La sortie de Batsugun en arcade a fait émerger ce que les philosophes appellent le Manic Shooter. Les super puristes diront même le Danmaku, soit "le rideau de balles". Un genre omniprésent depuis quelques années, terrain privilégié de studios tels que Cave (DoDonPachi, ESP Ra.De) ou Takumi (Mars Matirx, Giga Wing) pour ne citer qu’eux. Batsugun a été édité sur Saturn fin 1996 par Banpresto. Cool !

Il est toujours bon de définir les termes évoqués. A vos cahiers, on saute proprement une ligne et on note :
« Le Manic Shooter repose un contraste au niveau de la coloration des tirs afin de visionner les pattern. De plus, il nécessite une Hitbox de petite taille, propice à l’esquive. Enfin, le vaisseau dispose »... Oh ! l’important est juste de garder à l’esprit que ça tir de partout, avec du rose, du jaune, du mauve aux quatre coins de l’écran. Voilà donc ce qu’apporte Batsugun par rapport à ce qui se faisait avant. Certes, les jeux bourrins existaient déjà depuis belle lurette avec notamment Musha Aleste, Gynoug ou encore Super Star Soldier, V-V…, mais Batsugun marque une transition avec le shoot traditionnel. Les tirs ne sont plus forcément dirigés vers votre vaisseau et le contraste des couleurs assure un côté « épileptique » jusque là inconnu.

La tartine ci dessus se relève assez pauvre en informations sur cette production Toaplan. Rectifions le tir. Une fois le jeu lancé, on peut paramétrer sa difficulté (en normal, Batsugun est déjà infernal sur les derniers stages) la taille de l’écran et le BGM original ou arrangé. Une fois votre personnage sélectionné parmi les six proposés (trois pour le Player 1 et trois autres pour le Player 2), vous êtes embarqué dans le premier stage, au milieu de la faune sous marine. Le jeu répond au doigt et à l’œil. La classe. Votre tir évolue très rapidement, si bien qu’avant d’atteindre le gardien du niveau, plus rien ne vous résiste. La classe² !
La progression de votre tir est quasi exponentielle jusqu’à son stade final. En détruisant les ennemis, vous allez accumuler de l’expérience qui fera monter la puissance de votre armement. Une fois le troisième et dernier stade atteint, vous pourrez toujours récupérer des « Power Up » pour un effet maximal. Les bourrins seront aux anges !

Vous n’êtes pas le seul a pouvoir déclencher de véritables tornades puisque les ennemis et particulièrement les Boss de stages balancent de la boulettes à tout va. Je vous laisse imaginer à quoi ressemble l’écran lors de l’affrontement avec le Boss du Stage 5...Ce jeu est a réserver aux rois des l’esquive qui y trouveront un challenge à leur mesure. Les autres pourront néanmoins s’amuser en apprenant les patterns et en utilisant à bon escient les bombes. Batsugun est donc un jeu beaucoup plus technique qu’il n’y parait.

Le ramage est si peu de chose sans un plumage digne de ce nom. Il faut alors féliciter le Staff qui propose un jeu soigné et sur lequel on peut revenir bien des années après. Pour un soft de 1993, le résultat impressionne. Le petit bémol venant plutôt de la bande-son, qui ne soutient pas assez l'aspect novateur du produit. Les fans d'arcade old school seront néanmoins concquis par ces mélodies assez "Raidenèsques". Les bruitages sont quant à eux plus que convaincants et variés.

Batsugun est un programme très recevable pour les amateurs de Shoot Them Up, que ce soit en arcade ou sur Saturn, version qui dispose du mode TATE. Difficile et technique, le jeu assure le spectacle par une utilisation bien pensée des couleurs. Il intègre même l’élite du Shoot sur la 32-Bit de SEGA. Elite qui compte des pointures telles que Radiant Silvergun, Battle Garegga, Soukyûgurentai ou DoDonPachi…excusez du peu. ; )
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 01/11/05

Comments

No comment at the moment

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!