Dream-Storming :: Satakore :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD :: #SEGA Chat ::

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test :: Saturn :: Shinobi X (Shin Shinobiden)



Cover de Shinobi X (Shin Shinobiden) [ octets]
Platform Saturn
Year 1995
Genre Action/ Plates-formes
Players 1
Developer SEGA
Publisher SEGA
Joe Musashi a démissioné. Oui, d'entrée, ça fait mal je sais. Notre bon vieux Ninja a décidé de faire un break aux Bahamas avec sa tendre Naoko (sa femme, sauvée des griffes de Zeed dans The Revenge Of Shinobi). SEGA se trouve donc dans l'obligation d'embaucher un ptit nouveau, qui aura la dure tâche de remplacer la "célébrissime célébrité". Après un casting minutieux, aucune hésitation : le jeune Sho est tout désigné pour ce job ! Lui et son frère, Kasuma, sont pris sous l'aile du dernier maître de Ninjitsu, qui a pu survivre aux terribles Guerres Noires qui s'étendaient sur tout le pays. Sho, Kazuma et Aya, fille du doyen, s'entraînent sans relâches pour apprendre les ficelles de cet art perdu. Après des années d'efforts, Kasuma ne veut plus recevoir d'enseignements de la part de son professeur, à part celui de la "technique de force", arcane secrète et dévastatrice. Jugé dangereuse par le maître, celui-ci interdit l'apprentissage de cette technique à son disciple, effrayé par son manque de maturité et son envie de pouvoir. Kasuma prend la mouche, et décide de partir, en jurant de se venger, tandis que Sho et Aya suivent sérieusement leur entraînement. Mais voilà que Kasuma est de retour, avec une armée gigantesque. Il kidnappe Aya, et fera tout pour connaître les secrets de l'ultime technique. Vous incarnez alors Sho, et vous devez tenir en échec les plans machiavéliques de votre frère. Alalala, l'amour fraternel...

Après la prouesse technique nommée Shinobi 3, éclatant de beauté et de dynamisme, SEGA tente de renouveler l'expérience 2D tout en essayant de rester un tantinet réaliste : digitalisation des personnages (sprites digits) et cinématiques filmés "à l'ancienne"; un peu comme les "Sentai". Le concept est innovant, certainement déjà utilisé, du moins pour les sprites, et tente de donner un souffle nouveau à la série. Les développeurs ont voulu poussé l'expérience encore plus loin, en incrustant des décors "photos" (cf le niveau à Honk Kong), très réalistes eux aussi. Mais cet essai a donné à ce soft un rang culte énorme : celui d'un kistch inégalable. La mise en scène des séquences entre chaque niveau sont presque risibles, mais on reconnaît là un véritable effort d'originalité. Il faut y jouer pour comprendre ! Niveau animation, c'est fluide, sans bavures, aucun ralentissement, bref, du nickel. Trancher un ennemi avec son katana équivaut à lui découper le corps en deux, sans oublier la belle gerbe de sang au niveau de l'abdomen (jouissif dès les premiers instants).

En parlant d'attaques et de coups, parlons jouabilité. Les développeurs ont réutilisé la même sauce que celle de Shinobi 3, qui atteignait des sommets, et ça marche sans problème (saut mural, courir puis trancher comme un boeuf dans le tas, etc...). Mais le travail n'est pas fait à moitié : exit les shurikens en attaque principale, bonjour le katana. Là voilà enfin, la grosse nouveauté. Cela implique donc énormément d'actions en plus comparé à son prédécesseur : roulade + coup piqué, la possibilité de renvoyer les shuriken de ses ennemis pour les tuer avec leur propre projectile - super classe - , saut piqué avec le katana, qui remplace le coup de pied piqué - super super classe ! - , Lame de Feu (double saut + katana, aussi réalisable avec les surikens) - super mega classe XD - qui se révèle vachement utile pour terrasser des ennemis en l'air ou même au sol. Ajoutez à ça un ninja qui répond au doigt et à l'oeil et de nouvelles magies Ninjitsu pour conclure brillamment le tout. En parlant d'elles, sachez que les magies sont éparpillés dans le jeu sous forme d'item : fini la période des "Roh, j'utilise la foudre, comme ça, allez hop". Ces techniques sont au nombre de trois :
- Bunshin : créé plusieurs clones qui vous servent de bouclier. Si vous vous faites toucher, vous perdrez un clone.
- Thunder Dragon : permet d'invoquer un Dragon, qui terrassera tout les ennemis à l'écran (très pratique face à un boss).
- Super-épée : certainement le plus original des trois, cet item vous permet d'appeler l'esprit de la guerre. A chaque coup de katana donné se forme à votre niveau un champ d'énergie à l'effigie de la divinité. Si un ennemi touche ce champ, il mourra ou subira des dégâts. DE plus, la puissance de vos shurikens est boostée ! Très efficace ma foi.

Musicalement, plus de Koshiro à l'horizon, qui nous avait sortit une bande-son d'anthologie sur The Revegne of Shinobi (MD)... Mais le tout reste néanmoins agréable, surtout que les compositions sont vraiment en osmose avec l'ambiance du jeu, une ambiance très asiatique, proche des versions 16-Bits, mais profitant du support CD. Pour ce qui est de la difficulté, le jeu est assez facile (les trois premiers niveaux surtout). Le reste se complique, et il faut même s'accrocher, au moins pour les deux derniers niveaux (surtout le niveau final, une plaie avec ses charges explosives géantes qui vous coursent !). Mais cela reste très loin d'un Shinobi 3 ou d'un Revenge of Shinobi. La barre de vie présente depuis les deux derniers épisodes n'a pas disparu, rendant le soft encore plus accessible. Le jeu est donc proposé pour un public plutôt large, et la durée de vie se révèle très bonne (9 niveaux assez longs) pour un jeu d'action/plates-formes. Le tableau a l'air idyllique comme ça, mais pourtant, un seul regret et un seul point faible me vient à l'esprit : il n'y a pas de moments forts et originaux. On se rappelle les phases anthologiques de Shinobi 3, avec sa course à cheval ou en jet-ski, la descente d'un ravin de rochers en rochers, ces petites choses qui permettent d'affirmer encore plus l'identité d'un jeu. Enfin, niveau identité, vu le kitsch (Lorraine, haha ! Rabat-joie, j'essayais juste de te faire rire ...) de celui-ci, on est servit. A part peut-être le niveau de la mine, rien de véritablement innovant, et c'est vraiment dommage vu les qualités du titre.

En mixant la jouabilité sans failles de Shinobi 3 à une toute nouvelle expérience esthétique pour la série, servit dans une ambiance très typée, Shinobi X à de quoi plaire sans aucun problème, que ce soit pour les fans de jeux de ninjas, les fans de la série et même pour ceux qui apprécient les jeux d'action. Dommage quand même qu'il n'ai pas pu s'offrir de passages marquants et mythiques à la Shinobi 3. Mais cela reste minime, car Sho à tout de même assuré sans problème le remplacement de Musashi (qui nous manque quand même, néanmoins). Ah l'amour... un jeu à essayer de toute urgence, et une référence en plus pour la Saturn.
Avatar de Funguigui
Test de Funguigui - Publié le 12/11/06

Comments

Currently, 1 comment(s)
sdekar @ 30/11/06, 14h06
Avatar de sdekar Heureusement que malgré l\'aspect kitch le jeu est fun.

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!