Dream-Storming :: Satakore :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD :: #SEGA Chat ::

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test :: Saturn :: Tryrush Deppy



Cover de Tryrush Deppy [ octets]
Platform Saturn
Year 1996
Genre Plates-Formes
Players 1
Developer Nihon Create
Publisher
Associated game(s) Sonic The Hedgehog 
1991, Sonic The Hedgehog. Un jeu tout simplement culte. S’il est un caractère qui unit tous les jeux cultes, c’est bien leur propension à influencer le reste de la production vidéo ludique et servir par la même de modèle pour de nombreux développeurs. Vous l’avez certainement deviné, Tryrush Deppy, modeste production de Nihon Create, sortie courant 1996, est un calque de l’œuvre incontournable de la Sonic Team.

En dépit de son inspiration évidente envers Sonic The Hedgehog, Tryrush Deppy est un titre finalement assez original, sur la forme. Déjà, un taxi mignon avec de grands yeux , qui saute sur d’autres bolides ou qui pousse des caisses, c’est pas banale. Et hop, j’ai la larme à l’œil, puisque d’un coup d’un seul, je songe à Boumbo, la plus belle des autos et même si son truc c’était les fleurs, l’esprit y est assez similaire. Effectivement, Tryrush Deppy allie avec brio humour et esprit bon enfant. Une qualité que saura apprécié celui qui cherche un titre simplement amusant, rigolo, comme disent les plus jeunes. A ce titre, un écran présente les personnages du jeu entre chaque niveau dans des situations plus ou moins loufoques et forcément, ça fait très TwinBee ou Star Parodia. On a fait pire, comme références. ^_^

Le jeu passe la première après une jolie petite introduction qui plante le décors. Deppy, notre cher taxi, débute son périple à New York pour mener une véritable expédition vers l’ouest. Plus que l’or, c’est bien le Casino de Las Vegas qui attire le petit bolide. Il y est d’ailleurs attendu par d’affreux tas de métal aussi hargneux qu’imposants. Techniquement, le jeu est quand même pas mal fichu, même si on sent que le potentiel de la console est loin d’être pleinement exploité. Moins contemplatif qu’un Astal, Tryrush Deppy dispose cependant de jolis décors, très colorés et fouillés. Les musiques participent brillamment à l’atmosphère légère du jeu. Une bonne dose de naïveté se dégage de ce programme, là même qui me faisait croire, tout gamin, que ma voiture pourrait rouler en snifant une fleur. C’était tout à fait explicite, dans Boumbo !

Niveau level design, c’est pas trop compliqué. Rappelez vous, le modèle, c’est Sonic The Hedgehog. On retrouve donc des stages plutôt courts, avec un Check Point et une fin de niveau symbolisée par un panneau. En somme, la signalétique du jeu est bien connue. Comme le célèbre hérisson bleu, Deppy est capable d’accélérer très brièvement. Il utilise le dash, parfaitement et sans se mettre en boule, parce que lui, il a déjà les roues. Logique. Toujours au rang des similitudes, Deppy peut utiliser une bulle électrique dont la fonction est globalement la même que les « Speed Shooes » du loustic cité depuis tout à l’heure . Par ailleurs, chaque niveau se décompose en trois parties. Premièrement, une succession de deux niveaux classiques et dans un second temps, une phase de boss. Là aussi, difficile de ne pas songer au hit de Sega. Le soft tire toutefois une certaine originalité de son système de progression. Notre taxi, comme tout bon véhicule, demande de l’essence pour avancer. Vous devez obligatoirement trouver les items « GAS » dissimulés un peu partout pour ne jamais tomber en panne. Une fois votre jauge d’essence vide, vous terminez complètement raplapla, ce qui constitue l’occasion idéale pour le réparateur de vous filer une bonne piqûre dans le train arrière. Une vie perdue. Avancer vous coûte de l’essence, tout comme utiliser le dash ou vous faire toucher par les ennemis. A vous de gérer votre capital essence contre les divers boss !

Tout comme le grand Sonic, Tryrush Deppy offre des zones bonus et quelques passages cachés. Malgré cette petite valeur ajoutée, le jeu est franchement court et globalement facile. Loin de proposer un challenge digne d’un Sonic ou un quelconque mode deux joueurs, ce titre est un petit jeu de plateforme, sans grande prétention, amusant mais un peu creux. Capable de vous faire passer un très bon moment devant votre Saturn, Tryrush Deppy est à conseiller aux amateurs du genre au même titre qu’un Astal ou Keio Flying Squadron 2.

Note : Les captures d'écran proviennent du site
Avatar de destiny
Test de destiny

Comments

Currently, 1 comment(s)
GuGuGamno @ 18/12/06, 11h51
Avatar de GuGuGamno ça a l\'air sympa comme tout ce jeu!

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!