Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Cosmic Smash (Dreamcast)



par destiny
Platform Dreamcast
Developer Sega Rosso
Year 2001
Genre Sport
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Il est certain que l’époque où SEGA était un maître incontesté (parmi d’autres) semble révolue. L’éditeur peine à sortir des jeux audacieux, même si la qualité reste parfois au rendez vous. Il n’est donc pas inintéressant de se pencher sur un jeu atypique de la ludothèque Dreamcast, objet vidéo ludique curieux mais résolument fameux. « A return to the essence of gaming produce » peut-on lire en bas de chaque page de la notice. Avec un tel slogan, il semble évident que SEGA avait tout pigé à la conjoncture vidéo ludique de ces dernières années.

Cosmic Smash est une production de l’année 2000 made in SEGA. Le jeu est désormais souvent assimilé à REZ en raison du style graphique employé. Comparaison légèrement erronée puisque c’est bien le jeu de la United Game Artists qui succède à Cosmic Smash. Dans son principe, ce soft est une fusion entre Power Smash (Virtua Tennis) et Arkanoid. Cette production est effectivement un casse brique aux allures de jeu de squash/tennis, le tout servi par un graphisme dépouillé en fil de fer. Une image étant plus efficace qu’un long pavé brouillon, je vous invite à reluquer les screenshots du jeu. Plutôt curieux, ce cocktail allie fraîcheur et saveur. Non content d’être original, Cosmic Smash propose un gameplay fort intéressant avec une palette coups à maîtriser afin de s’illustrer brillamment dans chaque stage. Le principe du jeu est tout bête, encore fallait-il y penser…

Vous êtes embarqué dans une succession de stages. Le décors est planté : votre personnage, un mur ainsi que des formes géométrique fixes ou mouvantes. Vous devez, à l’aide du parfait équipement de cyber tennisman, dégommer ces formes géométriques. Une fois le labeur effectué, vous pouvez passer au stage suivant (lesquels comportent des noms très exotiques du type « Yurikago, Fasama, Koori »…). Bien sympa, ce programme tient également compte du temps. En effet, celui ci ne doit jamais totalement s’écouler, sans quoi, c’est un vilain Game Over qui occupera la majeure partie de votre écran. Balot !

L’intérêt de Cosmic Smash est énorme sachant que l’on peut terminer le jeu maintes et maintes fois sans jamais retomber sur les mêmes stages (sauf au début de la partie). Le plan symbolisant votre parcours ressemble fort à ceux que l’on rencontre dans les stations de Metro des grandes villes. Votre trajet comprend donc de nombreux embranchements, vous menant à divers niveaux de difficulté. A la fin d’une partie (20/25 minutes), on obtient un score que l’on peut afficher sur Internet, histoire de briller avec la Jet Set (Radio) des gamers. Il faut vraiment souligner le fait que chaque stage offre un challenge propre. Les cibles peuvent être mouvantes ou fixes, plus ou moins rapprochées, plus ou moins grandes, entourées ou non d’obstacles, transparentes, opaques…bref, le level design est très étudié.

Concernant la réalisation, celle ci est très propre et dépouillée. Même si les décors sont plutôt redondants et peu détaillés, force est de constater le charme du soft. Du côté de la bande-son, on retrouve des thèmes qui accompagnent parfaitement l’ambiance futuriste du jeu. Du tout bon pour les joueurs de squash façon pantoufles !

Cosmic Smash est donc un titre sur lequel on revient très souvent, sans éprouver de lassitude. Frais, intéressant et merveilleusement jouable, il revêt tout les aspects du programme haut en qualité. Son caractère atypique ainsi son packaging particulier (jaquette en papier calque dans un boîtier DVD) ont propulsé le jeu au rang des pièces de choix sur Dreamcast. Longtemps bon marché, ce titre est désormais plutôt recherché. Et on comprend pourquoi !
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 25/07/05
Graphic
--
Animation
--
Soundtrack
--
Gameplay
--
Lifespan
--
Replay Value
--
Interest
--
Moyenne de la presse: -- Moyenne des membres: 90%

Comments

No comment at the moment

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!