Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Test Aladdin (Game Gear)



par PTÏTCEЯF
Platform Game Gear
Developer SIMS
Year 1994
Genre Platform
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Alors qu'au cours de l'année 1993 David Perry et Virgin Interactive nous proposent un jeu vidéo tiré du dessin animé de Disney, Aladdin (et un chef d’œuvre de surcroît) sur notre Mega Drive, SEGA se lance quand à lui dans le développement d'une version 8 bits, pour Game Gear et Master System, complètement différente de l’œuvre que nous connaissons si bien sur notre console 1bits favorite.

La version Game Gear du titre diffère de la version MD en grande partie par le cheminement de l'histoire, et donc des niveaux. Elle propose une succession de stages plus en adéquation avec le film d'animation. Alors que la version MD nous emmène certes visiter des lieux du film, on retrouve dans la version GG des tableaux "plus précis" et plus "détaillée" comme la visite de la salle dorée de la caverne aux Merveilles où il ne faut pas toucher aux trésors, l'arrivée au château d'Agrabah en tant que Prince Ali (avec donc le costume protocolaire), ou encore la séance de tapis volant avec la Princesse Jasmine au clair de Lune. Et entre chaque niveau, on retrouve l'histoire du film avec des scènes quasi en adéquation au chef d’œuvre des studios Disney.

Au niveau du gameplay, on est assez loin de la palette de mouvements de notre voleur au grand coeur sur MD. Sur la portable de SEGA, Aladdin n'aura le choix que de marcher, sauter, glisser ou encore lancer des pierres. Le seul moment où vos ennemis tâteront du sabre, c'est au boss final et c'est Jafar transformé en serpent qui en fera les frais :)
Ce titre compte 7 stages, plus ou moins difficiles aux premiers abords mais ne le sont plus une fois compris le chemin à prendre (interrupteur à activer, clés à trouver, etc.) Malgré ces quelques éléments de recherche à entreprendre, et il faut bien l'avouer, la durée de vie du jeu est assez courte : lors de ma première partie, je n'ai mis qu'un bon 3/4 d'heure pour le terminer, et cela avec l'utilisation d'une bonne dizaine de continues.

Certes cet Aladdin est court, mais il constitue un bon jeu de plate forme bien respectueux du film des studios Disney, d'autant que ses musiques tirées de la bande originale du dessin animé (en qualité Game Gear quand même) et ses graphismes ont quand même assez de charme pour donner l'envie de finir le jeu. Néanmoins, et je pense que cela paraîtra évident pour beaucoup, je privilégie plutôt le jeu sur Mega Drive, celui-ci contribuant à des moments beaucoup plus fun, et un poil plus long à terminer. Il s'agira maintenant de tester la version Super Nintendo conçue par Capcom pour voir si celle ci détrône la version MD...
Avatar de PTÏTCEЯF
Test de PTÏTCEЯF
Graphic
--
Animation
--
Soundtrack
--
Gameplay
--
Lifespan
--
Replay Value
--
Interest
--
Moyenne de la presse: 89% Moyenne des membres: --

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function Affich_Commentaires() in /home/www/guardiana/htdocs/reviews/md/view.php:312 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/www/guardiana/htdocs/reviews/md/view.php on line 312