Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Test Magical Tarurutokun (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Game Freak Inc.
Year 1992
Genre Action
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Certains jours, on est particulièrement heureux de bosser pour Guardiana. En effet, cela me confère le droit de traiter d'un titre mémorable, à savoir le très sympathique Magical Taruruto Kun (Talulu le magicien). Regardez un peu le packaging ! Un ballon de foot ayant un large sourire, des ennemis ailés à mi chemin entre l'adorable et le ridicule et des personnages dont les chevelures sont au moins aussi étudiées que celles de David Beckham... :D Bref, voilà tous les ingrédients indispensables à la réalisation d'un grand jeu !

Passons rapidement sur le fait que Talulu le magicien soit adapté d'un anime, d'une part parce que je n'y connais rien en animation japonaise et d'autre part, parce que la première raison me semble largement suffisante. En revanche lecteur, tu seras bien heureux d'apprendre qu'il existe aussi deux épisodes de la série sur Famicom et Gameboy, sans oublier celui sur SFC ainsi qu'un épisode à part sur Game Gear. Cette série développée par Tatsuya Egawa/Shueisha/Toei Animation, fut à son départ, assez proche d'Alex Kidd~in Miracle World. La série Magical Taruruto, au fil des épisodes, va approfondir son gameplay afin proposer une expérience originale. A mon humble avis, cet épisode Mega Drive est le meilleur de la série, avec l'incontournable épisode SFC et le premier sur Famicom. Les connaisseurs noteront que l'épisode Game Gear est un Shoot Them Up dans la veine d'un Cotton, en bien plus cheap. Hop, passons sans plus attendre au test du meilleur Taluluto...ce n'est que mon avis, mais en y réfléchissant, cela revient au même... enfin presque. ;)

Soyons clair et concis, le jeu en question est à la plateforme ce qu'un Parodius est au shoot'em up ; c'est à dire quelque chose de mignon, coloré et surtout assez décalé. Les aventures de notre Talulu ne sont pas sans parodier certains jeux et offrent des passages comiques. Un bon point pour ceux qui ont du mal à décrocher un sourrir. Probablement que tout le monde aura reconnu le compte Dracula, de la série Castlevania de Konami, en guest star du jeu ! Les mimiques de notre petit magicien sont aussi attendrissantes qu'amusantes. Le design générale est charmant et offre une dimension comique non négligeable. Par conséquent, on prend un malin plaisir à donner des grands coups de canne magique sur tout ce qui bouge. De plus, la présence de phases de plateforme bien pensées égayent le tout. Ces ingrédients concourent à l'obtention d'un jeu agréable, non prise de tête, simple à jouer. On en demande pas plus.

Cet épisode MD est assurément le plus abouti de la série d'un point de vue graphique. Les sprites sont énormes et très bien réalisés. Les couleurs sont vives et séduisent l'oeil, même celui des joueurs exigeants. Chaque décors, avec ses couleurs pastel, produit son petit effet visuel. Le vert, le bleu, le rose et j'en passe, se marient à merveille. Les teintes sont toujours de bon goût. Force est de constater que nous sommes face à un jeu graphiquement impeccable et simplement soigné, les screenshots sont là pour en témoigner. Ajoutons à cela une bande-son super mignonne et entraînante. On obtient quelque chose de savoureux. Un gros bonbon rose qui fait du bruit sous le dent et qui dégage une saveur qu'on a du mal a retrouver.

On peut lui reprocher toutefois une durée de vie vraiment courte qui se limite aux quatre stages du jeu. Très facile, trop facile, on en voit le bout vraiment rapidement. Le gros point noir du jeu est donc sa faible durée de vie qui influe carrément sur son intérêt. La même chose, plus corsée, avec 8 stages et quelques bonus, devenait un hit en puissance. En l'état, Magical Taluluto est une sucrerie que l'on savoure quelques instants avant de l'engloutire goulûment, mais certainement pas le casse croûte suffisant pour un joueur affamé.
Avatar de destiny
Test de destiny
Graphic
Magnifique, les sprites sont bien gros, bien ronds, bien généreux. Les couleurs témoignent du bon goût des développeurs.
Animation
Elle est impeccable, le perso bouge vite. Les animation de notre magicien sont géniales.
Soundtrack
Les thèmes sont chaleureux. Il en émane une bonne ambiance. Le "SEGAAAAA" en début de partie est génial.
Gameplay
Elle est quasi parfaite. Talulu répond au doigt et à l'oeil.
Lifespan
4 stages ultra faciles, résultat, en 40 minutes, on peut déjà assister à la séquence de fin. C'est largement trop peu.
Replay Value
Même en le faisant quatre ou cinq fois, la replay value reste ridiculement faible.
Interest
En raison de sa faible durée de vie, Magical Taluluto Kun rate la marche du très grand jeu vidéo. J'aime beaucoup, certes, mais difficile de parler d'un incontournable.
Moyenne de la presse: 83% Moyenne des membres: 82%

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function Affich_Commentaires() in /home/www/guardiana/htdocs/reviews/md/view.php:312 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/www/guardiana/htdocs/reviews/md/view.php on line 312