Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Gaiares (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Reno (Nihon Telenet)
Year 1990
Genre Shoot Them Up!
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Gaiares nous provient des studios de Renovation Software, société qui travaillait au début des années 90 avec la Wolf Team et Laser Soft pour le compte de la fameuse Nihon Telenet. Sorti à la fin de l'année 1990, Gaiares possède t-il les qualités suffisantes pour palier les lacunes techniques dues à son âge ? Ce programme vidéo ludique semble relativement médiocre de prime abord. On peut lui reprocher de n’apporter rien de vraiment neuf au genre, de manquer d’identité, de personnalité, bref un shoot noyé dans la masse des productions de cette brillante année 1990 (ThunderForceIII, Elemental Master, Musha Aleste... ;)). Ce constat hâtif ne prend peut-être pas en compte l'insondable profondeur du gameplay de notre petit shmup.

Petit shmup ? pas tant que cela en fait, car Gaiares fait partie de cette race de jeux sur lesquels on en bave sévère. Il constitue un challenge corsé pour les fans de jeux de tir, alors forcément, le capital sympathie s'en retrouve décuplé pour qui en a déjà vu le bout ;). Les niveaux sont vraiment longs et les boss paraissent parfois immortels. En outre, l'erreur n'est guère tolérée. Se retrouver désarmé est synonyme de difficultés supplémentaires à surmonter. Il est nécessaire de connaître les évènements au préalable pour anticiper correctement les tirs. Votre réussite est étroitement liée à votre capacité à prévenir les situations délicates, sans quoi, l'écran se retrouve rapidement couvert de tirs. En dépit d'un premier stage bien pépère, Gaiares est réputé pour sa difficulté.

Même si le soft n'est pas particulièrement clinquant au niveau visuel et se situe bien en deçà d'un ThunderForce III, on rencontre quelques jolis décors. On appréciera d'ailleurs une "Gradius Touch" très présente, dans l'univers, l'ambiance et le design des stages. L'amateur du vénérable shoot culte de Konami sera comblé. Par exemple, difficile de ne pas songer à Gradius lorsqu'on traverse un champs d'astéroïdes ou que l'on débarque sur une base spéciale. L'ambiance très "space" du jeu, bien que qu'ultra classique (le terrain de jeu privilégié pour les développeurs en manque d'inspiration) possède son charme propre. Nous pouvons faire le même constat pour la bande bande-son. Sans jouir des thèmes rythmés des productions Technosoft ou de musiques simplement frénétiques, Gaiares possède le fumet des titres résolument 90. Alors forcément, on retombe sur cette notion de capital sympathie. =)

Le jeu se démarque cependant de la concurrence par un gameplay bien étudié. Votre vaisseau a la capacité de voler les attaques ennemis. Ainsi existe-il une petite quinzaine de tirs différents. En général, voler les attaques des boss est une nécessité si vous ne voulez pas y passer un quart d'heure. L'opération ne sera toutefois pas sans danger. Chiper sournoisement un laser efficace nécessite un petit temps d'immobilité pour votre vaisseau. "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" ; voilà un adage qui résume assez bien pourquoi Gaiares est un shoot aimé des puristes.

Ce shoot horizontal destine essentiellement aux joueurs confirmés et aux plus patients, car ces derniers seront probablement les seuls à en voir le bout. Mine de rien, je viens de vous filer un sérieux indice pour savoir si j'ai terminé ce fameux Gaiares. :p
Graphic
Très classique, l'espace étant le lieu par défaut, pour le shoot'em up. L'ensemble est soigné même si on ne s'émerveille pour ainsi dire jamais sur la beauté des stages rencontrés. Les scènes de dialogue proposent de très beaux dessins.
Animation
L'emsemble bouge très bien. Gradius est passé par là.
Soundtrack
Sans être exceptionnelle, la bande-son soutient bien l’ambiance « space » de Gaiares.
Gameplay
Là aussi, on sent l'inspiration Gradius, dans le level design. Le gamplay est à la fois efficace et cohérent.
Lifespan
Plus difficile que la moyenne du genre, terminer Gaiares implique d'y revenir et bien connaître le déroulement des séquences de jeu.
Replay Value
J'avoue ressortir la cartouche de temps en temps, même si l'amateurs de shump rejouera plutôt à ThunderForce.
Interest
Les amateurs de shoot horizontal classique peuvent tranquillement se diriger vers ce titre. Les nerveux se tourneront peut être davantage vers ThunderForce III & IV.
Moyenne de la presse: 87% Moyenne des membres: 75%

Comments

Currently, 1 comment(s)
DONNI @ 18/09/08, 00h29
Avatar de DONNI Je suis fan de shoot et de la MD, mais je trouve quand meme ce titre en dessous de sa reputation. Certain que je l'aurais venere a sa sortie, mais contrairement a des titres de son epoque comme ThunderForceIII oubien ElementalMaster, je pense que Gaiares n'a pas tres bien vieilli.
La sonorite de certaines musiques est agacante, et le graphisme a pris un ptit coup de vieux.
N'empeche que c'est un shoot a posseder, avec un gros challenge, un systeme de prise de l'arme de l'ennemi original, et avec surtout certains boss d'anthologie!  :)

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!