Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Twinkle Tale (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Wonder Amusement Studio
Year 1992
Genre Shoot Them Up!
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Twinkle Tale est le fruit d'un savant mélange entre Aventure et shoot'em up. Voilà un cocktail peu banal, mais dont l'exotisme a fait ses preuves sur des productions telles que KiKiKaiKai (Pocky & Rocky). Si ce nom vous dis quelque chose, probablement êtes-vous déjà impatient d'avoir plus de renseignements sur ce titre ; ayant le sens des responsabilités, c'est justement ce que je vous propose.

Twinkle Tale est développé pas la très discrète Wonder Amusement Studio (équipe alors toute jeune, fondée en 1990) et fut disponible durant la douce année 1992. Ce jeu vous propulse dans un univers fantastique où la magie triomphe des viles créatures et où les chapeaux pointus se substituent aux casquettes ridicules qui ornent les têtes des « d'jeunz ». Twinkle Tale dépeint un monde où les gentils gagnent toujours...encore faut il ne pas être trop mauvais une fois le pad en main ! Notre jeu se présente sous la forme d'un mélange action/aventure, néanmoins, après quelques minutes passées sur les cartes, ce sont bien les sensations propre au Shoot Them Up que peut l'on peut apprécier. De votre canne, jaillit une multitude de boules de feu, très utile pour faire le ménage et rosser du monstre. Malgré ses allures de jeu mignon, (« niais » diront les mauvaises langue et ils auront tord), Twinkle Tale n'en demeure pas moins limite bourrin. Que voulez vous ! nul précepte interdit aux jeunes magiciennes de dévoiler le caractère furieux qui sommeil en elles !
Chacun aura cerner ce paradoxe une fois le pad en main, mais ajoutons au tableau une difficulté relativement élevée et nous obtenons un jeu pour nous, les hommes ! (je mérite d'être vilipendé pour cette phrase hautement machiste...beurk, pas beau... sale). En tout cas, contrairement à ce que laisse penser l'habillage du jeu, Twinkle Tale est parfois limite gore et malsain, avec des cadavres attachés aux murs des geôles, avec son lot de monstres hybrides, des ennemis translucides grouillants dans les zones d’ombres. Vous voilà informé : warning, à ne pas offrir à votre petite soeur...

Twinkle, notre héroïne, dispose de trois types d'attaques dont la puissance varie selon les items ramassés au sol. La fillette est également capable de provoquer pas mal de grabuge avec ses magies. Tous ces paramètres sont évolutifs, un peu à la manière d'un jeu d'aventure. La barre de vie de Twinkle va croître au court de son aventure "shmupesque". Finalement, il eut fallu donner une canne magique à Ali pour que Story of Thor ressemble au titre sur lequel nous nous penchons. En plus de proposer un gameplay frais et intéressant, Twinkle Tale n'en oublie pas d'être particulièrement soigné d'un point de vue graphique. Les cartes regorgent de détails et l'ensemble ne souffre d'aucune saccade. Certains ennemis sont volontairement assez laids, mais compte tenu de l'ambiance très particulière du jeu, cela ne choque aucunement. Soulignons aussi la qualité de la bande-son, très "Mega Drive" qui sied merveilleusement bien à l'ambiance "bon enfant" du jeu. Sans égaler techniquement un Pocky & Rocky sur Snes (surtout le premier) Twinkle Tale reste un petit bijou d'originalité et se positionne par la même occasion sur un créneau un peu différent, malgré un gameplay identique (on en revient à cette ambiance vraiment unique, piochant ses racines dans le mignon, le gore, la fantasy japonaise et occidentale).

Avec ses huit stages particulièrement longs et corsés (dont un se présente sous la forme d'un shoot pur et dur), Twinkle Tale ne se termine pas en une petite après midi, tout du moins, pas pour un joueur moyen comme votre serviteur, et surtout pas en mode hard. Les crédits défilent vite et l'écran « Game Over » fini par n'avoir plus aucun secret pour personne. On y revient avec plaisir, au moins jusqu'à avoir vu le staff roll défiler. On déplore malgré tout l'absence d'un mode 2 joueurs.

Ayant une valeur moyenne de 5000 ¥ au Japon, Twinkle Tale se négocie entre 45 et 55 € ici même. Sans être rare (un terme galvaudé qui fini par ne plus signifier grand chose), ce titre est loin d'être courant par chez nous. Un homme averti en vaut deux, la prochaine fois que vous passez devant, vous savez ce qu'il vous reste à faire. ;)
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 15/07/04
Graphic
Le jeu est vraiment mignon, même si on rencontre le plus souvent des zombies et des monstres.
Animation
L'animation est vraiment très bonne, avec des ennemis qui abondent et des boules qui déferlent.
Soundtrack
Les musiques sont bien sympathiques, mais on les oublies vite.
Gameplay
Le jeu offre une certaine liberté d'action. Très plaisant pour un shoot'em up.
Lifespan
On termine le jeu quelques heures après avoir allumé la console, mais on en redemande.
Replay Value
Dommage que Twinkle Tale ne comprenne pas un mode 2 joueurs. M'enfin, on y rejoue avec plaisir pour son originalité et son ambiance fameuse.
Interest
Original, Twinkle Tale est un très solide jeu pour tous les amateurs de shoot.
Guardiana Award
Moyenne de la presse: 74% Moyenne des membres: 88%

Comments

No comment at the moment

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!