Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Wanderers from Ys (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Riot (Nihon Telenet)
Year 1991
Genre Action-RPG
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Ys (et non "Y’s" qui correspond uniquement au nom de la version Master System PAL de « Ancient Ys Vanished Omen ») est un grand nom de l'action RPG qui n’est pas sans déchaîner les passions. Cette série mythique évoque, pour quelques pèlerins, une perfection rarement atteinte dans le monde du RPG. Malgré cela, Ys III~Wanderers from Ys est le mal aimé de la saga, considéré par beaucoup comme étant un épisode parasite…explications.

Dans la chronologie de la série, Ys III se situe après les 2 quatrièmes épisodes (dont un chapitre était prévu sur Mega CD). En effet, le très vaillant Adol Christin et son pote Dogi, reviennent d’un petit voyage de complaisance duquel la sauvegarde du monde fut l’enjeu principal (Ys I & II, puis IV). Une fois arrivé dans le village natal de Dogi, rien ne vas plus pour nos deux compères. Une terrible menace semble s’abattre sur ce bourg, jadis paisible.

C’est ainsi que l’aventure débute et première grande surprise, le scrolling est horizontal ! Adol ne se déplace que de gauche à droite sur un écran en 2D. Les actions du personnages sont donc assez limitées. On avance, on frappe et ainsi de suite. Mine de rien, voilà un autre changement : On frappe ! Les deux premiers épisodes étaient une ôde à la paraisse puisqu’il suffisait de foncer sur ses ennemis pour les tuer, sans même leurs asséner un bon coup de lame entre les étiquettes.
Maintenant, il faut faire le sale boulot soi même, mais rassurez vous, une simple pression prolongée sur la touche appropriée permet à Adol de frapper sans relâche. On peut avancer tête baissée en rossant du ladre à tout va. Voilà de quoi décevoir ceux qui aimaient tant se balader sur la carte du premier épisode et foncer sur les monstres parsemés un peu partout. :/

D’un point de vue technique, l’ensemble est quand même de qualité. Les sprites sont de bonnes tailles et les décors plutôt jolis. On pourra regretter un manque de variété de ces derniers, surtout que 90% du jeu se déroule dans des donjons souterrains. Les rayons du soleil ne vous gêneront pas trop dans cette aventure. La version Mega Drive est globalement semblable à celle sur SFC/Snes. Venons en au gros point fort du jeu : la bande-son, yeah yeah !
Les musiques sont fameuses, mieux, inoubliables. N’imaginez pas la frénésie qui s’empare du joueur lorsque ce dernier trucide mille ennemis à la minute avec en fond sonore une musique entraînante, furieuse même. c’est bon, c’est du Ys, tout simplement. Il y a quand même un gros bémol à cela. Le processeur sonore de la Mega Drive est loin d’être aussi performant que celui de la concurrence de l’époque (essentiellement Super Famicom et PC Engine). Les musiques de cette monture MD sont donc infiniment supérieures à celles de la version Famicom (ainsi que MSX 2 et autres PC japonais), mais infiniment moins bonnes que celles sur PC Engine, dont la plupart sont directement lues sur CD-Rom². Sachant que ces musiques constituent le principal intérêt du jeu, il me fallait faire ce petit comparatif.

Finalement, Ys III est un Action RPG en vue de profil plutôt bien réalisé malgré l’aspect redondant qui caractérise les décors. En dépit d’une très faible durée de vie et d’une qualité sonore moins bonne que sur SFC et PC Engine, Ys III sur MD reste un achat potentiellement intéressant si vous ne possédez pas une de ces deux machines. Cet épisode est l’unique de la série disponible chez nous, en plus du premier sur Master System. Vous n’êtes donc pas obligé de passer par le japonais pour goûter aux joies d’Ys III, ce qui est toujours agréable. A noter qu’à l’heure ou j’écris ceci, la version PlayStation 2 d’Ys The Ark of Napishtim éditée par Konami ainsi que le remake d’Ys III par Taito ne sont pas encore disponible. La série connaît désormais un regain d’intérêt, chouette !
Et puis quittons nous sur un note concenant l'univers de ce troisième opus. Ys the Oath in Felgana, récente adaptation 3D d'Ys III sur PC, c'est juste du bonheur orgasmique. Merci Falcom !
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 18/01/05
Graphic
Quelques scrollings différentiels, mais difficile de classer Ys III parmi les beaux RPG MD.
Animation
Saccadé, le jeu est loin d'être irréprochable. Adol bouge très rapidement et saute comme s'il était sur la lune.
Soundtrack
Les musiques méritent largement 7/6, mais le chip sonore de la MD limite vraiment leur qualité.
Gameplay
Le scrolling horizontal était risqué pour Falcom. On préférera les épisodes I & II, en vue aérienne.
Lifespan
4 heures, pour un RPG, c'est franchement abusé. L'un des plus courts de l'histoire du genre.
Replay Value
Compte tenu de la durée de vie objective d'Ys III, même en le refaisant, ça reste faible.
Interest
Ys III est un sympathique RPG en vue de profile. Cela dit, la version MD n'est vraiment pas la meilleure. Préférez le sur PC Engine.
Moyenne de la presse: 76% Moyenne des membres: 70%

Comments

No comment at the moment

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!