Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Arrow Flash (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer SEGA
Year 1990
Genre Shoot Them Up!
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
J’imagine que vous étiez bons élèves en classe. A tel point que de perfides profiteurs louchaient parfois sur vos copies lors des devoirs sur table ! Ces souvenirs douloureux ont un rapport direct avec le test d'Arrow Flash. Effectivement, SEGA succombe de temps en temps à la solution de facilité. On pioche des éléments de jeux à droite, à gauche. On regarde ce que fait le voisin, et on produit Arrow Flash.

Arrow Flash est soft de 1990 de chez SEGA. Parfois le maître porte donc le bonnet d’âne. Il semble assez évident que ce jeu s'inspire profondément de ses contemporains. SEGA est sur ce coup peut-être légèrement tricheur, mais certainement pas idiot. Les modèles de référence porte des noms tels que Gradius et ThunderForce...
Ayons par exemple une pensée pour la deuxième section du stage 2, pratiquement calquée sur un décors de Gradius, ou bien le stage 4 faisant immanquablement penser à du ThunderForce III. Les décors y sont pratiquement les mêmes. De plus, le système d’armement reprend les bonnes idées de la série Gradius, la barre de gestion des power up en moins. Enfin, l’écran final ressemble comme deux gouttes d’eau à la jaquette de Musha Aleste (en version japonaise donc). C’est impressionnant !

Il serait tout de même mesquin de réduire Arrow Flash à une simple copie bancale de jeux cultes. Ce titre est doté de quelques bonnes idées maison. La plus importante me semble être la possibilité de transformer son vaisseau par simple pression du bouton A. Génial ! on peut passer d’un vaisseau classique à un sympathique mecha. La direction des tirs s’en retrouve changée. En mode « mecha », on peut néanmoins avoir l’impression de jouer à un Side Arms ou un Forgotten Worlds. Bah mince, nous revenons à ce fichu problème de copie ! Au rang des apports originaux d'Arrow Flash, soulignons la présence d’une barre qui se remplie au fur et à mesure de votre progression. Celle-ci vous permet de balancer une attaque spéciale dévastatrice. L’effet obtenu ne sera pas le même en mode « vaisseau » et en mode « mecha ». Le jeu repose donc sur l’alternance des transformations de votre engin.

D’un point de vue technique, Arrow Flash est dans la moyenne des jeux de son époque. Ni plus, ni moins. L’ensemble est correct mais nécessite de votre part un peu d’indulgence, surtout si vous ne faite plus tourner que du ThunderForce IV ou du Gleylancer sur votre console. La bande-son est quant à elle assez limitée, voir même un peu cheap. Malheureusement, la qualité sonore ne se révèle pas suffisamment bonne pour qu’Arrow Flash puisse prétendre à une certaine postérité. De ce point de vue, il n’est jamais évident de sortir entre ThunderForce III et Musha Aleste. Autre décèption, le jeu se révèle vraiment court puisqu'il ne dispose que de 5 stages. L’ensemble est très facile de surcroît et surtout pas assez frénétique, intense ou accrocheur pour inciter le joueur à rallumer sa console une fois la partie terminée. Arrow Flash est un shoot que le joueur moyennement doué peut tout à fait one créditer.

Finalement, l’acquisition d’Arrow Flash est loin d’être indispensable, malgré quelques bonnes idées et un design travaillé. Le jeu souffre de la comparaison avec le reste des shoot'em up Mega Drive, qui sont souvent plus aboutis. Sans être un mauvais titre, Arrow Flash est un jeu de second couteau qui n'intéressera probablement que les fans de jeux de tir. Compte tenu du fait qu’il se négocie dans la tranche 10/15€, vous pouvez largement succomber aux charmes d'Arrow Flash, même si on lui préfèrera un Aero Blasters, Gaiares, Hellfire et bien entendu, les classiques du genre.
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 18/01/05
Graphic
Irrégulier. Le beau côtoie le médiocre.
Animation
Elle est bonne, en même temps, l'écran n'est jamais vraiment chargé en tirs ou ennemis.
Soundtrack
Là aussi, moyenne. On joue, on écoute, on oublie.
Gameplay
Elle est très bonne, avec la possibilité de changer son vaisseau dans le feu de l'action.
Lifespan
Le jeu est court et facile. 5 stages rikikis, c'est bien maigre.
Replay Value
Hop, on joue, on range.
Interest
Un jeu simplement moyen, mais qui ne tombe jamais dans le mauvais ou le honteux. Arrow Flash est juste très dispensable, mais n'est en rien une bouse.
Moyenne de la presse: 78% Moyenne des membres: 72%

Comments

Currently, 3 comment(s)
segata76 @ 21/06/09, 04h33
Avatar de segata76 j'aime beaucoup son intro facon pc engine et la realisation est honnete pour l'epoque et comme donni je le ressort parfois preuve qu'il est pas si mauvais
DONNI @ 15/01/08, 18h57
Avatar de DONNI Wouhai ben bof! Le test décrit parfaitement ce que je pense de ce titre : ce n'est pas une bouse mais il est très dispensable!  :/ Il n'exploite pas du tout la console (même pour l'époque!), il est trop facile, aucune tension dans le gameplay, et la bande sonore est vraiment très moyenne pour de la MD ! Où est la sonorité si typique de son ship sonore? On dirait presque du son 8-bit!!

Heureusement qu'il est très jouable et très fluide. On pensera aussi a 2 ou 3 boss sympa, et au dernier niveau, le seul d'intéressant.
Mais un peu comme Phelios, malgres que je trouve ce jeu tres moyen, je me surprend a y revenir assez regulierement! Bizare...
sdekar @ 29/11/06, 22h27
Avatar de sdekar A noter que l\'introduction est plus courte dans sa version européenne.

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!