Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Bubsy in Claws Encounters of the Furred Kind (Mega Drive)



par Bobcat
Platform Mega Drive
Developer Accolade
Port Developer
Year 1993
Genre Platform
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Ceci est un test qui me tient particulièrement à coeur. En effet, c'est de ce jeu dont est issu mon pseudo... Car bobcat veut dire lynx en anglais. Et Bubsy est un lynx ! Ne vous en faites pas, je ne vais pas faire une poussée de lyrisme à propos de ce jeu, il a tout de même des défauts, en tout cas, si vous souhaitez un vrai challenge... Bubsy pourrait vous être utile !

Bubsy est un jeu d'Accolade, dont la particularité est d'être disponible sur les deux plates formes concurrentes, c'est à dire la Mega Drive et la Super Nintendo. Commençons donc par l'histoire. Comme vous vous en doutez, le scénario d'un jeu de plate forme est généralement très simple. Ici, les extra terrestres débarquent sur Terre, visiblement sur le continent américain (j'en parlerai plus tard), et ils décident de voler toute la laine de la planète. Bubsy, le lynx, ne l'entend pas de cette oreille et décide de les en empêcher. Pour plus de commodité, il appelle ces méchants aux couleurs oranges les woolies (qui signifie laineux en anglais). Je vous avais dis que c'était simple ! Bien : à partir de cette histoire classique se dresse devant nous un des meilleurs jeux de plates formes de la Mega Drive ... mais aussi l'un des plus ardue !
Les graphismes : très fins pour l'époque, nous sommes en 1992 à l'apogée de la console. Des couleurs chatoyantes et surtout des décors sublimes qui font très "américains" (et un plutôt japonais) ... Car vous voyagez dans cinq mondes différents (village, fête foraine, cayon, forêt du nord ...) eux mêmes entrecoupés de trois acts (je vole l'idée à Sonic)... Et bien entendu à la fin de ces trois là : un boss (généralement une navette extra terrestre).
Les animations sont bien fluides, pas de ralentissements, des effets de vitesse bien rendus ! Des niveaux immenses (que l'on appelle chapitre dans le jeu) où vous avez dix minutes pour vous en débrouiller et... UN HUMOUR DECAPANT ! C'est surtout cela le point fort du jeu. Un humour inspiré des dessins animés tel que Tex Avery ou les Hana Barbera. Les mimiques de Bubsy sont drôles et vraiment bien rendues, comme celle ou il frappe l'écran (si vous n'avez donné aucune commande au bout de quelques secondes), ou encore ses poils qui se dressent après un séchage trop fort. (et je ne vous raconte pas les différentes façons de perdre une vie, il y en a plus d'une dizaine). Pour ne pas vous faire perdre le plaisir de les découvrir, je laisse le mystère entier !

Mais l'humour ne s'arrête pas là, au début de chaque chapitre, vous avez, bien sûr, le nom de celui-ci qui est généralement un jeu de mots avec quelque chose de connu... des films ou des chansons. ATTENTION il faut tout de même avoir des notions d'anglais pour les comprendre car le jeu n'a jamais été traduit dans la langue de Molière. Je n'en cite que deux : il y a un niveau nommé " The good, the bad and the woolies " est tout simplement un clin d'oeil au film " Le bon, la brute et le truand ". Dans le jeu de mots, truand est remplacé par " woolies " qui ne sont autres que les extra-terrestres que Bubsy combat. En somme ce niveau est " le bon, la brute et les woolies ". Un autre clin d'oeil concerne une chanson. Un niveau dans lequel vous aurez affaire à des crocodiles qui se nomment " Rock around the croc ". Jeu fait à partir de la célèbre chanson " Rock around the clock ", où croc fait référence aux crocodiles.
Il y a bien d'autres exemples... mais ne comptez pas sur moi pour tous les citer ! Mais ces clins d'oeil ne s'arrêtent pas là ! Au début de chaque niveau, une voix enregistrée, celle de Bubsy, dit une phrase en anglais. A cette époque, avoir des phrases prononcées était un tour de force (car la mémoire sur les cartouches de jeu était TRES limitée). L'ennui est que l'on ne comprend pas toujours, mais si vous avez une bonne oreille, vous retrouverez des expressions anglaises connues ;-)

La musique n'est pas en reste, certes elle ne transcende en rien le genre, mais les morceaux sont beaux, collent bien à l'action et au genre très léger et humoristique du soft... Il m'arrive parfois d'en siffloter un air (c'est dire !).

Pour résumer les bons points, de fins graphismes mignons avec de jolies couleurs, une bonne animation, de l'humour partout, aussi bien visuel que spirituel, des niveaux incroyablement longs et vastes (ils s'étalent aussi bien en longueur qu'en hauteur). Mais ce jeu n'est pas parfait, enfin presque...

Le défaut principal est la maniabilité. Les commandes répondent bien et Bubsy est doté d'une vaste gamme de mouvements (dont celui de planer, ce qui l'empêche de faire des chutes mortelles, ainsi que de faire de longs saut... pratiques) pour affronter ces vastes terrains à parcourir... mais... tout est basé sur une dynamique de mouvement " Action/Réaction " moyenne, pas facile à maîtriser. Si vous prenez un peu trop de vitesse et que vous sautez, celle-ci est maintenue, voire accélèrée (la " caméra " a du mal parfois à suivre le mouvement). Il est possible que votre saut soit trop long ! Et ne comptez pas sur un volte-face avec la technique de plane, car vous gardez la même vitesse que celle du saut. Atterrir sur de petites plate-formes se révèle très difficile ! Mais comme le terrain est grand, il y a différentes façons d'atteindre la grosse pelote de laine finale, marque de fin du chapitre. Ce défaut de dynamique est parfois utile pour franchir de grands précipices, mais il est beaucoup plus néfaste que bénéfique pour les nerfs.
Autre défaut, certains niveaux sont " creux " sur des zones précises, il n'y a rien pour s'accroche, pour se diriger. En somme, il faut souvent avancer dans le vide sans savoir où aller, et il n'est donc pas rare de se planter.
Ce défaut est assez bien géré, car il y a beaucoup de vies à trouver. Vous avez remarqué que Bubsy se tient comme un homme et porte une sorte de T-shirt blanc. En cherchant bien dans les chapitres, vous pouvez accumuler des dizaines de vies rapidement (symbolisée par des T-shirts blancs avec un numéro qui vous renseigne sur le nombre de vies que l'objet octroie).
Autres T-shirts à pouvoir : le noir qui rend invisible à la plupart des ennemis (mais pas des précipices), ainsi qu'un blanc avec un point d'exclamation clignotant qui crée un bouclier/aura autour du lynx détruisant les néfastes.
Avec un bon stock de vies, les parties durent assez longtemps. De plus il n'y a pas de moyen de sauvegarder. Mais au bout de trois chapitres, vous avez un mot de passe pour reprendre plus loin une nouvelle partie.

Hélas les défauts ne s'arrêtent pas là. J'ai remarqué parfois quand ça va un peu trop vite, des bugs d'affichage et... il y a une chose très énervante : dès que vous vous faites toucher par un adversaire, c'est une vie de perdue, mais il faut une précision chirurgicale pour les toucher sur le dessus, sinon c'est aussi la perte d'un T-shirt. Encore autre défaut : bien que vous pouvez grâce au bouton C, voir ce qui se passe autour de vous, si vous bondissez sur une plate forme plus haute et que vous atterrissez proche d'un adversaire, il est rare de ne pas perdre de vie.

Comparaison avec Bubsy sur SNES :
Bien entendu, nous sommes sur un site sur la Mega Drive et spécialement sur les RPG, alors pourquoi parler d'un jeu de plate forme et de sa concurrente ? Tout simplement et vous l'avez lu plus haut, Bubsy y a laissé aussi quelques poils dessus.
Je n'ai eu que peu d'occasions de jouer à la version SNES, mais je vous le dis tout de suite et franchement, la version MD est meilleure !
Les graphismes sont mieux sur SNES, plus doux... Mais le système des sauts est pire... et la mannette Super Nintendo n'est pas bien adaptée... De plus les musiques sur SNES sont de moins bonne qualité que sur MD (et pourtant d'un point de vue technique, la SNES est plus gâtée pour le son que sa collègue noire) et pour moi, la musique c'est primordial !
Jouer à un jeu plus beau, mais dont la maniabilité est nettement plus mauvaise et que le son déplaisant... Vous imaginez...
De plus et j'en termine cet aparté : les niveaux de la version SNES n'ont rien à voir avec la version MD. Ils se ressemblent, mais les plates-formes ne sont pas toutes placées aux mêmes endroits.

Conclusion :
Bubsy est un jeu beau, bourré d'humour et sur lequel on peut passer un bon moment, comme ça de temps en temps.
Mais sa difficulté due à la dynamique le rend très difficile à terminer. Les nerfs sont mis à rude épreuve, et si vous supportez mal le fait de perdre quatre vies d'affilée à cause d'un précipice fastidieux... ne songez pas à le finir.
Pour moi, ce jeu est plus long et plus dur que Sonic 2 qui, à mon sens, est la référence en jeu de plate-forme dynamique sur MD. En revanche Sonic 2, lui, est supérieur pour ses graphismes.

En somme, si vous cherchez un beau challenge sur jeu de plate forme... il peut largement vous satisfaire. Mais faites-le alors avec franchise et honnêteté, sans vous aider des save stat des émulateurs pour le joueur paresseux, ni de cheat code. Faites le normalement et utilisez les passwords durement acquis pour progresser. Je vous garantis que durant vos parties vous vous féliciterez d'avoir trouvé la pelote de laine finale !
Avatar de Bobcat
Test de Bobcat
Graphic
Les décors sont bien travaillés et dans l'ensemble, fouillés. Les couleurs sont savamment choisies.
Animation
Elle est bonne, l'impression de vitesse est dignement rendue. Le comique est omniprésent dans la gestuelle du héros.
Soundtrack
Les musiques collent à merveille à l'ambiance décalé de cette production.
Gameplay
Le point noir du jeu, en tout cas, celui qui est le moins positif. Bubsy est capricieux, sans compter que le level design n'est pas toujours bien pensé.
Lifespan
Le jeu est difficile et l'humour pousse le joueur à découvrir le soft de bout en bout.
Replay Value
Il est propable qu'une fois terminé, vous n'y reviendrez plus.
Interest
Bubsy est un jeu qui pêche pas son gameplay délicat. Passé ce désagrément, ce programme n’est pas loin du sans faute. Le hit n'était pas loin.
Moyenne de la presse: 85% Moyenne des membres: 68%

Comments

Currently, 1 comment(s)
Eacil @ 21/01/05, 00h08
Avatar de Eacil Un jeu excellent!!
Un de mes jeux préférés, c'est peu dire...même si je ne l'ai jamais fini...le boss final est invincible, il balance des haricots dans tout les sens, des fromages en même temps et saute partout, donc mes 9 vies n'ont pas suffit...
Ca reste pourtant un excellent jeu original même si les niveaux avancés sont difficiles, c'est peu de le dire car ils sont comme même gigantesques (je pense à la forêt en particulier).

Un petit coup de coeur, c'est la vaste palette de simiesques de Bubsy, quand il touche une glace dans le deuxième monde et se "fige" ou même quand il se prend un mur de plein fouet (il s'en est pris des murs avec moi rien que pour le plaisir de le voir chasser les oiseaux au dessus de sa tête).
Ca vaut le coup et je cherche le deuxième opus activement bien que je n'en ai jamais entendu parler, bizarre vous me direz?

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!