Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Lost World, The: Jurassic Park (Mega Drive)



par Eacil
Platform Mega Drive
Developer SEGA
Year 1997
Genre Action
Players 1-2
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Le dernier de la série sur Mega Drive, un des derniers de la ludothèque de la console puisqu'il sort en 1997, j'ai nommé The Lost World. On comprend donc le pourquoi de l'utilisation de graphismes en 3D isométriques très bien réalisées mais qui ne sont pas non plus somptueux de par leur originalité sans compter ces fameux stages boss en fausses 3D. L'ambiance Jurassik Park est au rendez-vous avec cette sensation oppressante de tomber nez à nez avec un vilain lézard vert faisant quatre fois votre taille. Contrairement au Jurassik Park initial sortit en 1993, celui-ci ne sortira pas au Japon mais seulement en version PAL et US. C'est Appaloosa Interactive (de la fameuse saga Ecco) qui va se charger de sa réalisation, félicitation.

On les croyaient tous mort ces fameux dinos de chez Spielberg mais ils ont la peau dure et donc vous avez pour mission de les capturer en vous opposant aux bandits qui ont fait de cette île leur terrain de chasse. En gros vous êtes catapulté en pleine brousse hostile avec un fusil de chasse et quelques armes qui vous feront vous esclaffez de prime abord mais qui révèleront leurs utilités plus tard. Une conception soignée avec des niveaux gigantesques, cette suite à plusieurs atouts dans la manche et c'est ce que je vais essayer de vous faire découvrir.

Vous atterrissez dans la première zone d'Isla Sorna qui vous donne accès à trois missions que vous pouvez réaliser dans n'importe quel ordre. Le but est de les finir toutes afin débloquer le niveau boss. Rien de bien compliqué jusque là, en tout vous devrez parcourir 4 zones pour terminer le jeu avec deux niveaux spéciaux pour clore l'histoire. Les objectifs de vos missions sont très variés et peu d'entre elles se ressemblent ce qui permet de ne pas se lasser. On vous propose même un jeu en coopération pour faire à deux le même scénario qu'en solo, ce qui est beaucoup plus agréable. Ainsi vous devrez capturer des stégosaures en fuite, escorter une cargaison précieuse, chercher des oeufs de Raptors ou même vous faire courser par un T-rex ! Un programme intéressant sans parlez des niveaux boss réalisés en 3D encore plus palpitants comme chasser un T-rex à moto ou partir pêcher sur un radeau avec une mitrailleuse de gros calibre. Le problème etant que les maps pour les missions sont très très étendues. Ainsi vous allez activer des détecteurs – ce qui n’est déjà pas passionnant à la base - pendant plus d'une heure pour le compte d'une mission, ce qui peut se révéler à la longue, très fatiguant limite saoulant. Un scanner à été mis en place pour pouvoir se repérer sur les cartes mais cela ne facilite pas non plus énormément le travail. Heureusement que vous gagnez des codes pour pouvoir recommencer où vous êtes rendu car sinon, finir le jeu en une fois serait quasi impossible et très vite pénible, alors autant faire une petite pause avant de retourner à la chasse aux mastodontes.

Vous bénéficiez d'armes de chasse et d'armes de force mortelle. Les premières vous permettent de capturer les dinosaures et les autres de les tuer. Capturer se révèlera plus dur que tuer, cela va de soi quand on voit que pour capturer vous bénéficiez d'un ridicule Taser - une arme de courte portée, une sorte de faisceau électrique de forte intensité -, un pistolet tranquillisant Lindstradt ou de grenades à gaz. Pour tuer, c'est tout autre chose, la mitrailleuse est de mise avec une armada de lance-roquette et de grenades, on se sent tout de suite plus puissant avec ces gros calibres en mains mais jamais assez en face d’un Raptor. Faire la différence entre capturer et tuer est primordiale, tuer ne vous donnera rien à part mauvaise conscience tandis que capturer vous fera bénéficier d'un coupon qui vous permettront part la suite de demander à votre QG un "Emballage de Soins de Réserve d'Air avec approvisionnement nécessaire" (ça c'est du terme militaire à la mords moi le noeud). Plus vous capturez de dinos, plus votre caisse contiendra d'éléments intéressants, donc il vous faudra faire attention car cet appuis aérien pourra vous sauver la mise.

Ce qui donne une autre dimension à ce jeu est la possibilité de conduire divers véhicules, ce qui rajoute un peu plus de fun au gameplay. Il ne faut pas en voir non plus toute une flopé, seul deux seront disponibles : une jeep (Il me semble vaguement qu'il y a une alternative à la jeep...) et un hovercraft. C'est déjà mieux pour tout le chemin à parcourir donc il faudra faire attention à ne pas sombrer dans des champs de mines ou vous partirez en fumée.

On parle de Jurassik Park sans parler de son intéressante faune quelque peu vorace! En tout, six espèces de dinos différentes : des petits Dilophosaurs qui sont déjà plus grand que vous jusqu'au bébé T-rex qui réclame un régime équilibré à base de tout ce qui saigne dès que l'on met un bon coup de dent dedans et qui à tendance à vouloir tâter de votre jarret. Il vous faudra être prudent mais la difficulté n'est pas insurmontable, juste ce qu'il faut pour ne pas recommencer un niveau déjà bien imposant...On finit vite par prendre en d'affection les Trodons en leur mettant un bon coup de jus dans les pattes, mais vous devrez vous rendre à l'évidence que c'est le Raptor qui vous traque et non l'inverse.
Une musique digne d’un film de Steven Spielberg, non je déconne ! Des thèmes qui colle avec l’ambiance des forêts humides, des bruits de dinos qui vous feront frémir de terreur rien qu’à l’écoute, des armes qui dépotent dur avec force de bruits mais ça reste tout de même soft, il ne manquerait plus que de rameuter la jungle. La bande sonore n’a rien de véritablement magnifique mais on se prend bien à l’atmosphère Jurassik Park.

En conclusion, The Lost World, un des dernier né de la Megadrive à de quoi se défendre avec des graphismes travaillés même si à force, on se rend vite compte qu'il existe une certaine pauvreté dans les décors. L'ambiance perd de sa saveur car le passage des dinos à la 3D isométrique leurs fait perdre de leur férocité. Le concept et l'originalité des missions ne vous lasseront pas mais la taille des map rebute. Un armement à la hauteur du gibier et un système bien pensé de capture/mise a mort. Je ne peux que vous conseillez de jouer à deux pour mieux vous éclater, c'est le cas de le dire car un mode Versus (il faut le débloquer) est disponible dans lequel vous devrez vous charcuter sur un écran ou des armes apparaissent à tour de bras. Son grand atout reste les niveaux boss qui vous laisseront un excellent souvenir à défaut d'une empreinte de mâchoire de T-rex derrière le cou. Ce jeu n'est pas indispensable mais ravira les fans de la série Jurassik Park. Voilà un passage en 3D isométrique bien négocié sans pertes et fracas (Cf : Sonic 3D^^).
Avatar de Eacil
Test de Eacil - Publié le 22/06/05
Graphic
Pas souvent qu'on rencontre des graphismes pareils sur Megadrive (hein, pas Megacd ou 32X !). La première fois que je suis tombé dessus, je fus bluffé. Pourtant, la répétitivité des décors dont la vasteté ne fait que rajouter à ce côté négatif, donne à penser qu'il y a un petit mais...
Animation
L'animation des dinosaures n'est pas prodigieuse, surtout pour un millésimé 97. Les décors n'ont pas de dynamique propre ou si peu, dommage.
Ce qui réhausse la done : l'animation des séquence de boss vraiment sympathique et même plus.
Soundtrack
Humide et suffocante mais surtout exotique, la bande-son et ses bruitages ne frôlent pas les sommets mais elle demeure intéressante.
Gameplay
Maniable au possible, c'est l'atout de tout jeu utilisant la 3D isométrique d'une façon non linéaire (du style de Soleil mais en jeu d'action). Je ne parlerais donc pas des véhicules vraiment sympathiques et faciles à diriger qui rajoute un petit plus (obligatoire face à la taille des maps n'empêche).
Lifespan
Très longue car cartes très très grosses, objectifs demandant un ratissage complet de ces dernières. Mode deux joueurs attractif, surtout lors des phases de boss. C'est un bon bilan non ?
Replay Value
Etrangement, après avoir fini ce jeu, je ne vois pas le besoin d'y retoucher régulièrement. Peut-être à cause justement de ces niveaux trop longs qui s'épuisent rapidement et nous épuise par la même occasion une fois terminé une bonne fois pour toute. Le jeu à deux est pourtant très sympa et le niveau caché d'affrontement plutôt défoulant bien que très vite épuisé.
Interest
Un monde fidèlement restitué bien que la peur ne soit pas vraiment au rendez-vous comme on pourrait s'y attendre (pas que l'apparition d'un Velociraptor nous laisse de marbre et encore moins un T-Rex) mais les graphismes sont impeccables et très surprenants comme on pourrait s'y attendre pour un jeu qui se situe dans la zone d'extinction totale de la console. Et y jouer en coopération est le meilleur moyen de s'occuper l'instant de quelques après-midi.
Moyenne de la presse: -- Moyenne des membres: 73%

Comments

No comment at the moment

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!