Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Global Gladiators (Mega Drive)



par Eacil
Platform Mega Drive
Developer Virgin Interactive
Year 1992
Genre Platform
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Heureusement que Mc Donald's est là pour nous rappeler qu’ils connaissent la charte écolo sur le bout des doigts et montrer que leur amour des produits bio n’est pas une légende.
Quand on joue à Global Gladiators, on arrive quelque peu à occulter le logo Mc Do du début contrairement à Mc Donald's Treasure Land Adventure, vous saurez bientôt pourquoi après ce test ultime.
Global Gladiators est un jeu de l'année 1992, donc avant le « hit McDonaldesque » de Treasure qui devait se dire qu’il avait une chance de faire quelque chose de fun dans les traces du jeu présentement testé. Il faut dire que Treasure ne semble pas trop avoir de chance (et d’expérience) avec les licences connus (encore que Yûyû Hakusho Makyô Toitsusen semble être une exception) ce qui ne semble pas être le cas de Virgin Interactive : citons Cool Spot pour les marques et Pinocchio ou même The Terminator sur Mega CD et sa « suite » RoboCop VS Terminator sur Mega Drive cette fois ci (comment ça, les deux dernier cités ne sont pas des bons exemples ?).

Bon bah je ne sais pas s’il est nécessaire de noter quelque chose sur l’histoire de ce jeu…mais je vais vous faire plaisir tout de même.
C'est l'histoire de Mick et Mack, deux super potes qui traînent dans un Mc Do, il y en a un qui tombe à l'eau qui reste-t-il ? Non...désolé je viens de me tromper d'histoire, donc ils tombent tous les deux dans une BD suite à un coup magique de Ronald qui traînait comme de par hasard dans le coin. Et là horreur ! Vous atterrissez dans un monde où la pollution règne en maîtresse incontestée, comme si Mc Do devenait fournisseur officiel de la bouffe interplanétaire, vous voyez l’horreur ?

Ainsi vous arrivez avec Mick ou Mack (vous pouvez choisir votre perso même si ce n'est qu'un léger changement de sprite sans différence au niveau gameplay, juste pour satisfaire le quota égalitaire d’un ptit gars noir avec un pote blanc) dans le premier niveau où la contamination chimique à fait des ravages. Ce niveau est celui qui est le plus représentatif de cet état de fait : les sols sont en plastique fondu limite béchamel moisie qui aurait tournée au vert, les monstres sont des sortes de mutants tous aussi gluants qui vous crachent des glaviots à faire frémir tellement ils sont immondes.
Vous atterrissez en plein cauchemar mais heureusement vous savez, grâce aux enseignements appris depuis le jour ou vous vous êtes rendu pour la première fois dans un Mc Do, qu’il existe un monde dans lequel il est possible de manger des hamburgers totalement bio à la vache folle, sans pour autant mourir et se transformer en un visqueux canard volant tout en slime. Et oui c’est un jeu ! Donc tout est possible, ne vous en faites pas. C’est avec cet enseignement digne du meilleur des maitres Jedi vous vous élancez pour traquer la méchante pollution, armé de votre pistolet à sauce orange. Oui, vous savez bien. La sauce qu’on retrouve dans les hamburgers sert en fait à détruire tous ce qui ne respecte pas l’environnement du genre les castors qui jette des bûches (ça pollue les buches, maintenant vous vous méfierez quand vous partirez vous balader en forêt), les marteaux piqueurs qui font de la pollution sonore ou encore les ratons laveurs qui pètent et que ça sent tout mauvais autour. C’est vrai que se prendre un jet à 800Kcal ça ne fait pas forcément du bien !

En tout cas vous allez avoir du boulot car des contrevenants, il y en a à la pelle et vas-y que ça fuse de partout, et que je te balance des déchets ou que je te crache dessus de la bave radioactive. Mais nos amis ont leurs cracheurs de sauce cadencés à trente jets à la seconde donc ça dépote dans tous les sens, l’action n’est pas non plus extrêmement frénétique mais on peut dire qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. De plus les niveaux sont balèzes et particulièrement étendus. Vous pouvez tracer votre chemin rapidement pour trouver notre ami Ronald qui a la fâcheuse habitude de se planquer à l’autre bout du niveau mais pour conclure la partie il vous faudra avoir préalablement collecté 50 petits sigles Mc Do cachés au gré du niveau ce qui demandera de la persévérance parfois quand il est si simple d’avancer en fonçant tête baissée. 30 autres sigles vous permettront d’atteindre le niveau bonus.
Ainsi en plus de faire fondre la faune locale avec votre dézingueur (nommé GooShooter) vous devrez faire pas mal d’exploration ce qui n’est pas un moindre mal quand on voit que dans le niveau de la forêt, cela s’étend autant en l’air sur la cime des arbres qu’au ras des flots sur tout un tas de plates-formes où les poissons carnivore dansant la lambada ne demandent qu’à goûter pour voir à quelle sauce vous êtes fait.

Pour en venir aux performances graphiques, le design est soigné, David Perry est encore de la partie et je pense qu’il est inutile le présenter. En tout cas Virgin a rendu ce jeu agréable même si certains niveaux glauques à souhait comme le premier lassent un peu à force de voir toujours ce vert immonde sur un ciel parcouru par d’effroyables éclairs. Ca devient déprimant cette affaire ! A part ce niveau on a le droit à la forêt comme vous vous en doutiez ainsi qu’au monde polaire et aussi la ville industrielle pleine de poubelles qui vous jettent leur contenu à la figure. Le tout est très coloré comme dans un Mc Do, c’est très vif, mais la cécité ne va pas s'abattre sur vous après quelques parties, rassurez vous.

Pour la maniabilité, rien à dire, c’est peut-être pour ça que ce jeu avait été comparé à un Sonic à l’époque. En effet les mimiques des deux protagonistes sont très variées et la vitesse est de mise. Quand vous vous mettez à courir, votre héros prends une sévère accélération et finit par foncer tête baissée (d’où l’expression de tout à l’heure). Les niveaux sont chronométrés pour rajouter un peu de pression et c’est là que votre rapidité d’action intervient. Trouver les sigles Mc Do le plus vite possible n'est pas une mince affaire. Des bonus de temps sous forme d’horloge rallongent votre jauge de temps en plus des habituels bonus de santé et de vie, ce qui n’est pas négligeable quand on s’est farci (oui que des jeux de mots en rapport avec la gastronomie je sais...mais c’est de mise) une salve de projectile d’une machine déjantée.

La musique est très funny, elle pète bien avec des sonorités très kitsch. En tout cas on se sent bien dans l’ambiance Mc Do, on est là pour prendre la vie à pleine dent comme dirait Ronald avant de s’étouffer avec un nugets. Je ne vous parle pas des bruitages qui sont vraiment truculents, rien que les bruits des mutants qui explosent ou le cri d’une plante carnivore qui vient de se faire saucer. La bande son est vraiment pour quelque chose dans la réussite de ce jeu.

Et pour finir une petite note sur le niveau bonus très original et qui est vraiment extra. Vous pouvez d’ailleurs y accéder en passant simplement par le menu pour faire des concours séparés du mode scénario.
Le but est simple, vous avez dans le fond de votre écran trois gros conteneurs qui servent pour le tri sélectif, vous pouvez y placer respectivement des bouteilles en verres (sans bouchons bien sur), des canettes et des journaux. Le spécial stage commence et du ciel viennent à tomber, devinez quoi ? Des enclumes ! Oui mais aussi des bouteilles en verres (sans bouchons n’oubliez pas, une règle du tri sélectif), des canettes et des journaux, comme par hasard vous devrez vous en saisir et les jeter dans les poubelles correspondantes en évitant les enclumes car elles font approximativement la taille des gamins et sûrement plus que leur poids, d’après les règles de la physique, on peut dire que ça fait une bonne galette.
Plus vous triez et plus le rythme accélère. Il y a un compte de ce que vous avez recyclé et au fur et a mesure se mettent à tomber des bonus : une vie puis pour finir un continu qui sont fort appréciés en mode aventure.

C’était donc le test ultime de Global Gladiators, un jeu vraiment fun qui vous ferai presque croire que Mc Do c’est pas que de la malbouffe et que si nous n’allons pas manger chez eux, le monde risque de devenir bien crade. Mis à part cette magnifique morale digne d’une promotion par le jeu vidéo (encore que je me suis mis au 7up après Cool Spot ;D) je me contenterai de vous dire que ce jeu est fort sympathique avec ses dessins soignés, sa maniabilité au top, son niveau bonus démentiel et même si le jeu n’est pas si beau au niveau du décors en raison du thème abordé, il reste encore assez bien pour que vous y reveniez dessus avec un plaisir toujours renouvelé. Vous voilà dans votre canapé, la manette sur les genoux et le paquet de chips à porté de main. NOOOOONNN je me suis déjà fait avoir !
Avatar de Eacil
Test de Eacil - Publié le 23/10/05
Graphic
--
Animation
--
Soundtrack
--
Gameplay
--
Lifespan
--
Replay Value
--
Interest
--
Moyenne de la presse: 92% Moyenne des membres: 69%

Comments

Currently, 3 comment(s)
Delfiris @ 29/10/06, 15h06
Avatar de Delfiris Un jeu plutot original qui mérite le coup d'oeil. Bon, il faut accrocher à cet univers "pollué" assez vomitif au bout d'un moment, et aux héros pas vraiment charismatiques, mais le jeu possède pas mal de qualités qui pourront plaire à certains. Ca se passe comme ça, chez Mc Donald's !
Eacil @ 03/11/05, 20h50
Avatar de Eacil Il faut relativiser car ce titre mérite que l'on passe ce premier monde pour apprécier pleinement le jeu. C'est généralement ce qui se passe pour chaque jeux, le premier level étant fait et refait et quand celui ci est assez rebutant graphiquement, on n'essaye pas de voir au dessus.
Pourtant il à un charme certain et un sacré niveau bonus !
GuGuGamno @ 22/10/05, 21h42
Avatar de GuGuGamno Franchement, j'ai jamais aimé ce jeu!
Je l'avais essayé en son temps mais il ne m'a pas donné envie d'aller plus loin que le premier boss!

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!