Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Volfied (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Taito
Year 1991
Genre Puzzle / Reflexion
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Volfied, en voilà un nom bien sympathique. Ce jeu est en réalité un grand classique de Taito en Arcade, au même titre qu’un Space Invaders ou Arkanoid. Il fait partie de la famille de Qix, d’ailleurs, histoire de prouver ma bonne foi, la version Genesis se nomme Ultimate Qix. Cette adaptation Mega Drive est sortie en 1991, soit deux années après la version Aracde et dix années après le bon vieux Qix des familles. En voilà du repère chronologique !

En fait, le nom de Volfied n’est pas du tout idiot. Plutôt qu’un long discours, je vais m’hasarder à une interprétation tout à fait personnelle. Attention, ça vaut ce que ça vaut...Disséquons le titre, nous obtenons alors « Vol » et « Fied ». Nous ne sommes pas très loin de "Vole Field". Basta, tout y est ! Volfied est une sorte de gagne terrain. En effet, vous êtes à bord d’un petit vaisseau désireux d’étendre son espace vital. A l’aide d’un fil symbolisant votre trajectoire, vous allez englober une partie du terrain ennemi. Si vous parvenez à vous accaparez au moins 75% de cet espace, c’est gagné ! Evidemment, l’espace est occupé par de vilaines créatures qui souhaitent votre destruction. Si vous entrez en collision avec un ennemi, ou bien qu’un projectile vous touche, la sanction sera radicale, vous exploserez. Fort heureusement, chez vous, vous ne craignez rien, mais le but du jeu est quand même de grignoter l’espace adverse et donc de vous mettre en danger. =)

Alors bon, narré ainsi, ça semble plutôt idiot, mais croyez moi, ce jeu est terriblement accrocheur et mérite toute votre attention. Bouder un jeu aussi amusant serait vraiment faire preuve d’étroitesse d’esprit, parce que même si ce programme est graphiquement très pauvre, il n’en demeure pas moins prenant. Le joueur est prit dans un conflit risque/sécurité (on peut même y ajouter la dimension temporelle, selon le mode de jeu) qui confère un intérêt certain à cette cartouche. Parcourir de longs trajets est le meilleur moyen de terminer rapidement un niveau, cependant, c’est également le meilleur moyen de voir son vaisseau exploser. Les âmes persévérantes préféreront grignoter petit à petit le terrain tandis que les esprits fougueux prendront tous les risques afin de scorer. A la fin de chaque stage, selon la parcelle de terrain que vous aurez récupérée (au minimum 75%), vous gagnerez de précieux points qui pourront se convertir en vies.

Volfied est un jeu incroyablement corsé et ne propose aucun système de sauvegarde. La pression va croissante et pousse le joueur à la faute. Garder la tête froide est assurément la voie à suivre pour les apprentis squatters (c’était la minute ZEN du test). Malgré tout mon sang froid, j’ai quand même une légère envie d’exploser un bon coup, parce que merde, messieurs de chez Taito, il ne serait pas un peu trop balèze votre jeu ? Finalement, c’est un total de 16 stages qui vous attend dans ce programme. La difficulté dépend du mode de jeu sélectionné. Le mode Q vous propose une pression temporelle tandis que la difficulté des modes A et P repose sur le nombre de monstres présent à l’écran. Les mode Easy, Normal, Hard et Super correspondent à la parcelle de terrain à récupérer (de 75 à 90% !). Il vous faudra sacrément du courage pour en voir le bout. Ce ne sont pas les quelques options à récupérer (tir, vitesse accrue…) qui vont changer la donne. Toujours est-il qu’on y revient vraiment avec plaisir et que sur chaque partie, on élabore de nouvelles stratégies. Cool !

Malgré son graphisme pauvre et sa bande-sonore tout juste digne d’un sonar en action, Volfied est un soft simplement amusant et contient l’essence même du jeu vidéo, tel qu’il était perçu dans ses balbutiements. Avec son principe accrocheur et intemporel, ce programme inusable ne demande qu’a être pratiqué. Pour faire simple : J’aime ! :)
Graphic
Forcément, le graphisme est assez sommaire. Un plan en guise de décors.
Animation
Là aussi, l'animation se résume aux quelques ennemis qui vagabondent sur l'aire de jeu.
Soundtrack
Pas grand chose à signaler de ce côté ci.
Gameplay
La prise en main ne pose aucune difficulté. Le jeu devient vite très difficile.
Lifespan
Pas mal de modes, le jeu est difficile, le principe accrocheur, donc on y passe du temps.
Replay Value
Je suis certains que certains auraient préféré découvrir la photo d'une fille dénudée sur chaque stage. Rassurez vous, ça existe aussi. Mais même sans ça, hein, on y revient parfois.
Interest
Bah voilà, Volfied, c'est moche et sans vie, mais ça reste sympa à jouer.
Moyenne de la presse: 72% Moyenne des membres: 67%

Comments

Currently, 1 comment(s)
Okerampa @ 27/12/05, 14h52
Avatar de Okerampa J\'ai passé trop de bons moments avec QIX sur Gameboy, et encore avant sur STYX, le remake du jeu d\'arcade sur PC. C\'est vraiment un des classiques les plus méconnus mais les meilleurs, issu de cette époque où on faisait des jeux avec des concepts (Lemmings, Pacman, etc.)

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!