Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Test Darius II (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Taito
Year 1990
Genre Shoot Them Up!
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Abordons le test de la suite du très sympathique Darius, bon succès de Taito en arcade, qui n'a résolument rien à voir avec Gradius. La série est également connue sous le nom de Sagaia, hors de l’archipel nippon. Les deux noms se partageront d’ailleurs la vedette, selon l’épisode considéré, jusqu’à ce que le titre de Darius balaye définitivement celui de Sagaia. Ah ! les aléas des localisations…

Darius II est donc l’adaptation Mega Drive de son homonyme en arcade. C’est en 1990, soit un an après l’arcade, que sort le jeu sur la 16-Bits de SEGA. Soucieux de rentabiliser au maximum son shmup, Taito va l’adapter sur Master System mais également sur PC Engine (Super Darius II) et sur Saturn. La version dernièrement citée est évidemment la plus proches de l’arcade. Pour continuer sur la série, soulignons tout de même qu’elle touche un grand nombre de supports, et qu’elle dispose de deux joyaux, à savoir Darius Gaiden (Arcade/Saturn/PS One) et G Darius (Arcade/PS One), voir même, oui, Border Down, cousin de la série de Taito (des mots de Maruyama, Border Down est un hommage à Metal Black, lui même dérivé de Darius).

Après ce petit briefing, on va quand même se pencher sur le jeu. Bah, pour faire simple, ceux qui ont pratiqué le premier épisode ne seront pas dépaysés, mais alors pas du tout ! Effectivement, on retrouve un gameplay identique, une ambiance semblable et la même disposition des stages. Taito propose ici un découpage des niveaux par planète qui vous laisse le choix de votre itinéraire. Si le stage du Soleil est imposé, la structure d'embranchements en pyramide vous laisse par la suite le choix des planètes à explorer. Pour citer le très pragmatique Loki « C’est comme Puzzle Bubble »...très juste !

Outre cette idée géniale, l’ambiance Darius justifie à elle seule qu’on y concède une partie de son temps libre. Les fonds sous marins, l’espace, les grottes volcaniques et autres, n’auront plus de secrets pour vous après quelques parties. On y rencontre des tas de monstres, hybrides carrément louches et des boss mutants, croisement entre un T-Rex et un poisson rouge de laboratoire…un truc de toute façon merveilleusement authentique. =)
Ce programme ne pêche ni par son graphisme, très soigné, ni par sa technique. Les décors se composent, pour la plupart, de nombreux parallaxes riches en détails. L’animation ne souffre d’aucun problème particulier et assure un confort de jeu appréciable. Alors certes, Darius II offre du plus ou moins joli, mais compte tenu du nombre de zones, c’est assez normal. Quand on réalise 26 environnements variés, il est difficile d’être à chaque fois inspiré. La bande-son est sympathique, mais souffre peut être un peu du support cartouche. Toujours est-il qu’elle accompagne brillamment l’action et participe à l’ambiance si étrange, si improbable de Darius. Si vous désirez voir ce que peut donner la bande-son d’un épisode de la série, je me vois dans l’obligation de vous diriger vers Darius Gaiden, petit chef d’œuvre de Zuntata, équipe sonore de chez Taito. Oh ! pauvre de moi, j’allais oublier le détail qui tue. Chaque épisode de la série (sauf Darius Alpha, qui n’est pas vraiment un épisode à part entière du reste) propose un warning avant chaque affrontement contre un boss de fin de stage. En pratique, cela donne « WARNING! A huge battleship is approaching fast"...accompagné d’un bruit de sirène. C’est quand même la super classe ! 8)

Darius II est un bon jeu de tir horizontal, et constitue une digne suite de Darius. Toujours aussi étrange, l’ambiance du jeu est simplement mémorable, avec son lot de monstres originaux et de décors fictifs. La conversion Mega Drive est très bonne, mais ne peut égaler celle de la Saturn. A vous de voir la version qui vous sied le mieux, mais disons le clairement, Darius II vaut le détour !
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 14/01/06
Graphic
Pas mal, surtout que le jeu comporte de nombreuses aires. La conversion est bonne.
Animation
Là aussi, c'est très honnête. Pas de saccades ou autres soucis.
Soundtrack
Ah, que serait Darius sans quelque uns de ses thèmes pas loin d'être cultes. Dans son ensemble, la bande-son est correcte.
Gameplay
C'est du Darius. Power up, champs de protection, missiles vers le haut et le bas...
Lifespan
Le jeu n’est pas évident, On y revient souvent en raison de la progression pyramidale pour voir tous les boss.
Replay Value
Sur le long terme, on y revient pas forcément souvent, mais découvrir chaque stage prend déjà pas mal de temps.
Interest
Un vrai shoot de qualité, même s'il n'intègre pas l'élite du genre sur MD, en raison d'une concurence féroce.
Moyenne de la presse: 82% Moyenne des membres: 73%

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function Affich_Commentaires() in /home/www/guardiana/htdocs/reviews/md/view.php:312 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/www/guardiana/htdocs/reviews/md/view.php on line 312