Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Teenage Mutant Ninja Turtles : The Hyperstone Heist (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Konami
Year 1992
Genre Beat Them All!
Players 1-2
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Après l’excellent portage de Turtles in Time sur SFC/Snes, Konami, soucieux de rentabiliser au maximum son jeu, décide de sortir une version Mega Drive. Pour le coup, difficile de parler d’un portage de l’original, puisque cette monture MD diffère du jeu de 1991. Le soft connaît une sortie mondiale à la fin de l’année 1992, sous titré Return of the Shredder au Japon (The Shredder, parfaitement, ah traductions de l'époque !), et The Hyperstone Heist dans le reste du monde.

Shredder prouve dans ce jeu qu’il est légèrement plus civilisé que l’odieux Krang. Au lieu de dérober la Statue de la Liberté comme le gros sagouin su cité, il utilise le pouvoir de la Hyperstone Heist afin de réduire la taille du monument, qui peut alors tenir dans sa main. Il fait d’ailleurs de même avec tout Manhattan…bah oui, tant qu’à faire ! Voilà le genre de truc complètement inacceptable, pour nos amis les Tortues Ninjas. Ces dernières ne perdent pas une seconde et sortent de leur bouche d’égout pour remettre un peu d’ordre dans la ville et lui rendre son cachet d’autrefois. Ceux qui ont pratiqué Turtles in Time verront qu’il n’est question que d’une petite variante de l’introduction de l’original.

Le jeu démarre sur le même écran de sélection des personnages, à savoir nos quatre tortues artistes. Le pugilat débute, et on se rend vite compte que le gameplay est le même que celui de Turtles in Time, à ce bémol près qu’il est impossible de balancer sauvagement son adversaire hors de l’écran. Ce détail est loin d’être anodin, puisque le jeu devient vraiment plus difficile. En outre, l’agencement des stages et des décors est complètement différent, avec pour le coup, de nombreux inédits (et de nombreux absents). Certains boss sont également tout neuf, mais utilisent parfois les mêmes attaques que ceux de Turtles in Time. Au rang des similarités, on peut ajouter les ennemis ainsi que la plupart des musiques, qui furent cependant adaptées au processeur sonore de la console de SEGA, tout comme les voix digits. Techniquement, il n’est pas évident de trouver un gagnant tout désigné. Si les décors sont plus fouillés sur SFC/Snes, les tortues et les ennemis sont mieux détaillés et plus fins, sur Mega Drive. Les deux jeux ont de toute manière bien bel allure et personne ne s’en plaindra. L’animation est peut être un léger ton en dessous de celui qui tourne sur la console de Nintendo. Et hop, on ne me traitera pas de chauvin ! Avec ses cinq stages, le jeu MD est assurément moins varié et ne propose malheureusement pas les voyages dans le temps de Turtles in Time. Autre petit regret, Return of Shredder/Hyperstone Heist ne dispose pas du mode Versus, pourtant bien sympathique et rallongeant immanquablement la durée de vie du jeu. Pour résumer avec une phrase très pertinente, c’est pareil, mais finalement différent !

Cette version Mega Drive conserve l’efficacité et le fun de Turtles in Time, à défaut de restituer l’intégralité de sa richesse. Ce titre plaira sans aucun doute aux amateurs du jeu arcade et Snes. Ces derniers trouveront rapidement leurs marques, sans pour autant avoir l’impression de refaire le même jeu. Plus difficile et proposant des stages bien plus longs (parfois même éprouvants) que Turtles in Time, Return of Shredder/Hyperstone Heist est donc une expérience chaudement conseillée par la maison, à moins d’être complètement hermétique à l’original.
Graphic
Pas mal dans l'ensemble. Les sprites sont fins, l'univers coloré. Cet épisode MD est plaisant à regarder.
Animation
L'animation est peut être un léger ton en dessous du jeu Snes, mais elle reste bonne.
Soundtrack
On retrouve les thèmes de la série avec plaisir. Le chip sonore MD est bien exploité.
Gameplay
On déplore l'impossibilité d'envoyer valser les ennemis hors de l'écran, mais les tous les coups sortent sans soucis.
Lifespan
Le jeu MD comporte moins de stages que sur Snes, mais il est un poil moins évident.
Replay Value
Si vous avez la version Snes, peut être, aurez-vous tendance à ressortir cette dernière au détriment de Hyperstone Heist. Quoi qu’il en soit, ce beat’em all se pratique bien des années après sa sortie.
Interest
Voilà un bon beat'em all, a pratiquer après les Streets of Rage par exemple.
Moyenne de la presse: 84% Moyenne des membres: 78%

Comments

Currently, 2 comment(s)
Yann2bordeaux @ 25/01/08, 17h12
Avatar de Yann2bordeaux Rare sont les jeux à licence qui soit pas une daube, et pourtant voilà donc une exception ! Une vraie joie de jouer et de rejouer à ce jeu fort sympathique  :p Une version MD un peu moins colorée que la version Super NES, mais ne boudons pas notre plaisir ! C'est franchement de la bombe de balle ce jeu !  8) très proche de l'esprit du dessin animé mais rien à voir avec la version Arcade (ou l'on pouvait jouer à quatre, comme beaucoup de jeux KONAMI à l'époque The Simpsons et bien d'autres...) Ce jeu vous défoulera pendant un p'tit moment et surtout à 2 où on s'éclate comme des petits fous ! Un jeu qui mérite donc un petit 80% parce qu'il est un petit peu répétitif! Voilà, sinon pour le reste c'est du tout bon, en particulier la diversité des stages, baston, surf, bonus, les boss...
PTÏTCEЯF @ 18/02/06, 17h04
Avatar de PTÏTCEЯF Un titre défoulant, avec une touche d'humour issue du dessin animé. Assurément un très bon titre.  :)

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!