Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Valis (Mega Drive)



par destiny
Platform Mega Drive
Developer Telenet
Year 1991
Genre Action
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Valis the Fantasm Soldier (Mugen Senshi Valis). On se le demande, quoi d’autre que la rouerie de la fameuse Telenet pour trouver un titre pareil !?
Force est de constater que ce dernier est plutôt bien choisi, il aura même sans aucun doute participé au succès du jeu, et par conséquent de la série. Que l’on aime ou pas les petites culottes ou encore les armures qui ne protégent guère que la poitrine, il faut bien avouer que Valis, c’est quand même une série majeure de la fin des années 80, début 90. Ce simple constat s’impose de lui même, que cela plaise ou non aux fans de Chô Aniki...non mais !

Valis est donc une série de Riot/Renovation éditée par la fameuse Telenet (Exile, Gaiares etc…). Avant de débarquer sur Mega Drive (III, I, SD Valis), PC Engine (II, III, IV, I, Visual Collection) et SFC/Snes (IV), la série était originellement praticable dès 1986 sur des micros japonais comme le PC 8801 de NEC ou le MSX. Cette version a d’ailleurs été porté sur Famicom une année après. Bon ! cela nous éloigne de notre Valis, celui de la dame noire que nous aimons tous. Pour faire simple, Valis MD est une version intermédiaire entre l’original et celle de la PC Engine.

Le périple de Yuko, jeune écolière à la chevelure azure, débute alors qu’une pluie battante déferle sur la ville. Notre héroïne rencontre alors Reiko et entame bout de causette avec elle. Pour faire simple, on pige vraiment que dalle de ce que nous raconte la jolie rouquine, puis elle s’éclipse, laissant tous ceux éprit de rationalité un peu au dépourvu. Simultanément, un gros monstre bien crasseux arrive de nul part et s’en prend à la belle. Le hasard faisant bien les choses, une épée tombe dans la main de Yuko, le jeu démarre, enfin ! Bon, alors vu comme ça, on pourrait croire que le scénariste a oublié une page du script, mais en fait, ce méli-mélo de coïncidences, prend tout son sens une fois le jeu terminé. : )

Avouons le, Valis, c’est quand même pas une série pour les intellos. C’est du jeu d’action réduit à sa plus simple (et loin d’être sa plus désagréable) expression. On avance, toujours, sauf lorsqu’un ravin se présente et demande de votre part une once d’agilité, en sautant sur quelques plates-formes. Ce n’est peut être pas du jeu d’intello, mais c’est encore bien moins une série a conseiller aux poisseux du pad, en dépit de la barre de vie assez large et les différents sorts magiques que vous pourrez lancer. Généralement, Valis, c’est des larmes, de la sueur et des hurlements primaires. Même si ça reste globalement faisable, les niveaux avec une progression verticale réservent leur lot d’injustices.
Afin d’être complètement honnête, j’ajouterais même que Valis MD est aussi sec qu’un paquet de chips passé au micro-onde. Techniquement, pour un jeu de 1991 (sorti après Valis III qui plus est), il faut reconnaître que c’est plutôt carrément cheap et c’est sans parler de l’animation, quasi figée. On est vraiment loin de la valeur ajoutée du jeu sur PC Engine, avec ses innombrables scènes animés, son animation parfaite et sa CD-Romesque bande sonore. Quel dommage, car malgré ce vide, on est irrémédiablement prit d’affection, pour cette cartouche.

Il est possible, voir probable, que sans son habillage aussi déshabillé, j’eusse déconseillé Valis the Fantasm Soldier sur Mega Drive, en raison de ses lacunes évidentes. Mais voilà, avec des « si », hein...Le folklore de la série opère et c’est bien là l’essentiel. Les joueurs suffisamment raisonnables pour laisser de coté cette cartouche, pourront néanmoins se tourner vers Valis III, beaucoup plus complet et réussi.
Graphic
Techniquement, le jeu est pas mal cheap. Niveau action, on trouve vraiment mieux sur Mega Drive.
Animation
L'animation n'est pas fameuse. Valis III, sorti avant, fait mieux à ce niveau.
Soundtrack
Les musiques ne sont en rien mémorables.
Gameplay
Yuko manque de souplesse, sur cet épisode.
Lifespan
Dans la moyenne des jeux d'action de son époque.
Replay Value
Le jeu ne dispose pas des qualité suffisantes pour avoir envie de revenir.
Interest
Valis premier du nom, sur MD, est un jeu attachant, mais trop médiocre pour mériter une place au soleil. Préférez la version PC Engine.
Moyenne de la presse: -- Moyenne des membres: 69%

Comments

Currently, 1 comment(s)
sdekar @ 30/11/06, 00h25
Avatar de sdekar Le premier Valis est plutôt "pato".
A ne posséder que pour décorer l'étagère.
Si vous voulez essayer une version correct de ce jeu, c'est plutôt sur la version Super CDRom² Nec qu'il faut s'attarder car celle ci est sortie après Valis 4 et donc a été remis au goût du jour (de l'époque  ;)).

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!