Dream-Storming :: SEGA Legacy :: SegaKore :: SEGA GALAXY BOARD ::

Test

Screenshots

 

Who is online?

Partners

Magical Game Factory

Test Shenmue (Dreamcast)



par destiny
Platform Dreamcast
Developer AM2
Year 1999
Genre Adventure
Players 1
Consult game informations in the MDG-Database
/!\ Articles, walkthroughs and tips are only in french /!\
Voilà l’un des projets les plus ambitieux du jeu vidéo. Initialement prévu sur Sega Saturn, AM2 a préféré peaufiner son bébé et attendre la sortie de la Dreamcast qui convenait mieux aux ambitions de Yu Suzuki. Shenmue fut présenté comme un projet révolutionnaire pour le moins fascinant. Ce soft part du principe peu banal qu’est celui d’incarner pleinement son personnage ; non pas à la manière d’un RPG classique, mais plutôt d’une « simulation de vie », laquelle implique moult interactions avec le monde extérieur. A l’époque de son développement, Yu Suzuki divulguait au compte goûte les informations relatives à son projet ; maintenant que celui ci est disponible depuis quelques années sur Dreamcast, quant est-il réellement ?

Ce qui frappe d’entrée de jeu, c’est la qualité du moteur graphique. S’il est désormais un peu désuet, comparé aux autres productions de l'année 1999, il n’est pas exagéré de dire qu’il fut en son temps « le plus beau jeu tournant sur console de salon ». L’ensemble est d’une finesse rare et le nombre de détails présents à l’écran est tout bonnement hallucinant. Afin de rendre crédible ce nouveau genre, il fallait qu’il colle à la réalité dans son graphisme. Le pari fut remporté haut la main.

Bon ! maintenant que l’aspect « technico-graphique » (…) est passé en revue, il ne reste plus qu’a traiter de la bande son, du scénario ainsi que du gameplay. Balayons les deux premiers en disant que le scénario écrit par Eiji Ogawa (sous la direction de Suzuki) ainsi que la bande son réalisée conjointement par les compères Yuso Koshiro (et oui, le grand, l’unique !) Mitsuyoshi, Yanagawa, Murata ainsi qu’Iuchi (non, pas celui ayant oeuvré sur Ikaruga), sont sujets aux louanges.
L’histoire nous plonge en 1986 dans le paisible dojo de la famille Hazuki. Un événement pour le moins tragique se trame lorsque que Ryo regagne son domicile. En effet, un homme vêtu d’un habit traditionnel chinois est en pour-parler avec Iwao, son père. Ce dernier exige un miroir que détiendrait secrètement Iwao. Finalement les deux hommes en viennent aux mains. Le combat qui les oppose ne peut être que le fruit d’un gros travail de « motion capture » tant la chorégraphie est impressionnante. L’affrontement tourne rapidement à l’avantage de l’homme, si bien qu’il réussi à porter un coup fatal au père de Ryo. Au sol, ce dernier utilise ces dernières forces pour prononcer le nom de « Lan Di ». C’est donc un désire de vengeance qui pousse Ryo à mener une enquête afin de trouver le lien existant entre le miroir, le nom de « Lan Di » et l’assassin de son père.

Les piliers qui font la force de Shenmue sont donc une intrigue bien ficelé, une bande-son mémorable et un moteur graphique pour le moins travaillé ; sans compter sur l’aspect innovant de cette production. Malgré tout cela, Shenmue n’a pu rallier les "six milliard de joueurs" à sa cause. Certains ont trouvé l’aventure ennuyeuse à souhait. Mener une investigation poussée implique certaines actions redondantes comme celle de parler à tout le monde. Le champs d’action est énorme car il est défini par plusieurs quartiers d’une ville. Alors que les uns se sont plu a mener leur enquête, les autres accusèrent un cruel manque d’action. La polémique Shenmue reste entière, néanmoins il serait dommage de ne pas y prendre part.

Si il est vrai que les phases d’action se limitent à des QTE (Quick Time Event), il serait malhonnête de prétendre que Shenmue se veut un substitue aux jeux d’action traditionnels.
Ce titre ne fut donc pas critiqué sur la forme, mais bien sur la pertinence d’un « jeu de vie » et du fun qui s’en dégage. Shenmue constitue une aventure unique et demeure l’un des projets les plus ambitieux du jeu vidéo. Cette production est une réussite totale, même si les efforts réalisés par AM2 ne suffisent pas pour assurer un moment mémorable à chacun. Concluons sur cette phrase hautement philosophique : Shenmue c’est comme le chocolat, y’en a qui aiment et d’autres pas (mais quand même plus qui aiment)...
Avatar de destiny
Test de destiny - Publié le 15/06/05
Graphic
--
Animation
--
Soundtrack
--
Gameplay
--
Lifespan
--
Replay Value
--
Interest
--
Moyenne de la presse: 91% Moyenne des membres: 87%

Comments

Currently, 4 comment(s)
segata76 @ 23/07/09, 07h14
Avatar de segata76 une ballade au coeur du japon des années 80 en compagnie de ryo qui nous fera decouvrir les arts martiaux qui lui permettrons de venger son pere.

une aventure fantastique ou le sens du detail et la realisation sont tellement immersive qu'on se surprend a visité les moindres recoins,observé un couché de soleil ect..

shenmue est indescriptible il faut y jouer voir meme le vivre pour en apprecier toute la saveur.
DONNI @ 23/09/08, 10h02
Avatar de DONNI Je fais parti des gens qui ont accroché.. et qui maintenant placent ce titre parmi les plus grands qui soient !! La force de ce jeu, c'est l'immersion. Malgré que je préfère trajecter sur F-355, Shenmue est le soft qui possède l'aura la plus puissante sur DC, et parmis les plus grands tout support. Ce qu'il dégage est unique !
Je le place devant le 2eme car je préfère sa ville, malgré que le 2 soit plus complet, et tout aussi immersif.
2 légendes du jeu vidéo...
Yann2bordeaux @ 25/01/08, 22h20
Avatar de Yann2bordeaux Ah Shenmue! Quel jeu incroyable, c'est un de mes jeu préféré, dire qu'il a presque 10 ans aujourd'hui! Snif-snif!  :( Ca passe beaucoup trop vite! Ah, nostalgie quand tu nous tiens!
Wu-Tang @ 15/06/05, 18h37
Avatar de Wu-Tang Pitié donne nous une suite (& fin) Y. S !!

Add a comment

To post, you have to be a MyGuardiana's member!